Je Suis Une Française Convertie

Voici Maryam qui relate l’histoire de sa conversion à l’islam en France, son pays d’origine.

J’ai été élevée catholique dans une famille française traditionnelle vivant au sud de la France. Si ce n’était pas pour les fêtes, la religion ne serait occupée une majeure partie de notre vie. C’était, en fait, une affaire privée en France, ce qui rend difficile de savoir si la religion affectait le mode de vie de tout un chacun.

La Fille Musulmane De Ma Classe

Dans ma classe au lycée, il y avait une fille musulmane que personne ne voulait se lier d’amitié avec elle.  Ceci me la faisait prendre en pitié.

Mes parents m’avaient appris à être gentille avec tout le monde, sans distinction de la couleur de leurs cheveux ou de leur peau, ou de leur origine. J’ai décidé alors de devenir son amie. Je me souviens que Maryam était intelligente et qu’elle m’aidait lorsque j’avais des difficultés en mathématiques.

Ecouter Le Coran Pour La Première Fois

Deux fois par semaine, Maryam et moi, nous étudions chez moi. Un jour, alors que j’avais 15 ans, il est arrivé que nous n’ayons pas pu étudier comme d’habitude. Elle m’a donc invité à se rendre chez elle. Je n’y avais jamais été et je me souviens d’avoir été si excitée de rencontrer sa mère.

Elles vivaient dans un petit appartement et Maryam n’avait pas une chambre à elle seule. Nous avions donc étudié dans leur salle du séjour.

Sa mère était très sympathique et nous a préparé quelque chose à manger. Pendant que nous étudions, j’ai remarqué que la mère de Maryam lisait dans un livre, dans l’autre coin de la pièce. Et bien qu’elle ait essayé de lire d’une voix basse, j’ai pu entendre la belle mélodie.

J’ai demandé à Maryam ce que faisait sa mère. Elle a répondu que sa mère lisait le Coran, le livre sacré des musulmans.

J’ai été surpris parce que jamais je n’ai entendu personne réciter la Bible de la même façon.

J’ai demandé à la mère de Maryam de s’asseoir plus près de nous et de me lire. Bien que je n’aie compris aucun mot, j’ai vraiment aimé sa récitation. Bizarrement, cela a touché mon cœur.

Parallèlement, lorsqu’on lui a demandé comment il avait trouvé l’écoute de la récitation du Coran si captivante bien qu’elle soit en arabe, Dr Jeffrey Lang, Professeur Agrégé De Mathématiques A l’Université Du Kansas, ayant passé les 18 premières années de sa vie dans des écoles catholiques, a répondu: «Pourquoi un bébé est-il réconforté en écoutant la voix de sa mère?»

Apprendre L’islam

À partir de ce jour, j’ai essayé de visiter Maryam plus souvent, et sa mère me récitait le Coran. Plus j’écoutais la mère de Maryam lire le Coran, plus je voulais en savoir davantage sur sa religion.

Un jour, elle m’a parlé des cinq prières quotidiennes. Il m’a surpris de savoir qu’elle priait pour Dieu cinq fois par jour! Tout ce que je savais avant ce moment, était de faire des supplications comme le font les chrétiens.

Prier Pour La Première Fois

Je voulais la voir prier, et elle m’a permis de la regarder. L’observation de sa révérence devant Dieu d’une si belle manière, a semé la graine de l’Islam dans mon cœur.

J’ai demandé si je pouvais la rejoindre dans la prière, et sans me dire que je devais d’abord devenir musulmane, elle m’a invité à la rejoindre. Avec Maryam et sa maman, j’ai prié dans leur salle du séjour. J’avais 16 ans à l’époque.

Bien que je ne sois pas officiellement convertie à l’islam à ce moment-là, je me suis habituée à la pratique des mouvements de la prière islamique. Pourtant, j’ai caché la chose à mes parents de peur qu’ils n’y consentent pas. Maryam et sa mère ne m’ont jamais incité à devenir musulmane.

Après avoir terminé le lycée, je me suis installée à Paris pour la poursuite de mes études universitaires. C’était un grand pas et un énorme changement dans ma vie. J’ai choisi d’étudier l’histoire et la langue arabe parce que je voulais apprendre la langue que lisait la mère de Maryam dans ses belles récitations du Coran. Mon intérêt pour l’islam a grandi et j’ai commencé à en savoir plus sur cette religion. J’ai également continué mon habitude de suivre les mouvements de prière.

J’ai Embrassé L’islam

Plus j’en apprenais sur l’islam, plus je sentais le désir grandir dans mon cœur de devenir musulman. Environ 10 ans après avoir entendu la mère de Maryam réciter le Coran pour la première fois, j’ai embrassé l’islam. C’était il y a près d’une quinzaine d’années.

Il a fallu longtemps avant que j’aie avoué à mes parents que j’avais adopté l’islam. Puis, quand je leur ai finalement communiqué cette nouvelle, ils ont été choqués.

Malheureusement, ma conversion a mis notre relation à rude épreuve. Pendant plusieurs années, j’ai déployé maints efforts pour garder le contact avec eux, parce qu’ils ne voulaient pas me voir.

Mais, par la grâce d’Allah et avec la patience, la bonne volonté et le secours divin, j’ai pu les convaincre que je n’étais pas devenue terroriste et que j’étais toujours un bon membre de notre société française.

Je travaille maintenant avec le gouvernement français, et bien que je sois incapable de porter mon foulard au travail, je le porte pendant mes temps libres.

Ayant été promue à plusieurs reprises, j’ai maintenant mon propre bureau où je peux prier. Avant, il m’était difficile d’accomplir mes prières quotidiennes. Et très souvent, je devais les rattraper à mon retour du bureau. Mais j’ai expérimenté comme Allah ouvre les portes quand nous persistons et que nous avons une bonne intention.

(Vous pouvez lire la version anglaise originale de cet article ici.)