5 Choses Qui T’empêchent D’augmenter Ta Foi

Dans cette vidéo, Pr. Ismaïl Mounir identifie cinq freins à notre cheminement spirituel vers Allah, l’Exalté. Ce cheminement auquel tous les croyants doivent constamment aspirer jusqu’au dernier souffle. L’autosatisfaction est donc très mal vue dans ce contexte.

1er Frein: L’estime De Soi

Les thérapeutes et les psychologues ont tous le même constat: l’estime de soi est un obstacle fréquent et important qui se dresse devant les personnes souhaitant cheminer vers Allah.

L’estime de soi, en fait, est une conséquence de la foi du musulman. Considérons ce fait: Allah a créé le premier Homme, Adam, et lui a insufflé de Son esprit et de Son âme, pour devenir une créature vivante. Ce souffle, c’est le mystère de la vie. Puis, Adam a peuplé la terre de ses descendants. Etant tous des enfants d’Adam, nous avons tous notre part de ce souffle divin et de cette essence divine.

Allah a dit dans le Coran:
«Nous avons certainement accordé beaucoup de noblesse aux enfants d’Adam.»  (Coran 17:70)

Après avoir créé les cieux et la terre, Allah a crée Adam parce qu’Il avait créé tout pour l’Homme, alors qu’Il avait créé l’Homme pour Lui.

Tout ce monde qui vous entoure a été créé pour vous. Accordez-vous donc de la noblesse et de la valeur, aimez-vous, acceptez-vous, etc. Cherchez sérieusement à enrichir l’estime de vous-même. C’est un prérequis indispensable au cheminement spirituel!

2ème Frein: Une Vision Trop Complexe Et Contraignante De La Religion

Ce frein est fréquemment constaté. Pour beaucoup, la religion est trop complexe, trop contraignante, pleine de détails et pleine des choses dures à assumer. Développer une telle une approche de la religion, rend forcément difficile le cheminement spirituel.

Cela ne veut pas tout de même dire qu’il n’existe pas de contraintes, d’interdictions, d’obligations, etc. dans la religion. Pourtant, il faut adopter un juste milieu. D’ailleurs, le Prophète (Salla Allah Alaihi Wa Sallam) nous dit dans un hadith authentique:

«Cette religion et de pratique facile et souple. Personne ne fera preuve de dureté dans cette religion sans que cette dureté n’ait raison de lui.» (Mouslim)

Tel est un des fondements de la foi de la croyance du musulman. C’est également la preuve qu’une vision trop contraignante de la religion, est à éviter.

Pour sortir de cela, revenons à l’essentiel et focalisons-nous sur le cheminement spirituel et sur l’intérieur. Il va sans dire qu’il ne faut pas délaisser les choses apparentes, tels que: les cinq prières, le jeûne, les grandes interdictions de l’islam.

Mais, posons d’abord ce socle solide, à savoir: tout ce qui a trait à notre for intérieur.

N’oublions pas d’ailleurs que ce cheminement spirituel se fait progressivement. Cette progressivité a été même adoptée dans le Coran et par le Prophète.

Lisez le Coran pour vous apercevoir que les choses ont été amenées de manière progressive. Contemplez la vie du Prophète pour se rendre compte de sa manière progressive pour éduquer ses compagnons.

3ème Frein: Ne Pas S’imprégner De La Miséricorde Divine

Beaucoup se disqualifient eux-mêmes du cheminement spirituel, sous prétexte qu’ils ont eu un passé difficile et plein de pêchés.

De telles personnes oublient que Celui qui va les juger, c’est Allah, le plus Miséricordieux. De plus, la logique humaine ne peut jamais se rejeter dans la logique divine.

Par exemple, le Coran nous parle d’un personnage parmi les plus grands tyrans que la terre ait jamais connus. Il s’agit du Pharaon qui s’est déclaré seigneur, a empêché les gens de choisir leur foi et a tué beaucoup de personnes. Pourtant lorsqu’Allah demanda aux prophètes Moïse et Aaron (que la paix soit sur eux) d’aller parler à Pharaon pour l’inviter à l’islam, Il leur conseilla de l’aborder avec douceur.

Citons également le cas de la prostituée qui eut le pardon d’Allah, pour avoir donné à boire à un chien assoiffé. Elle fut donc récompensée pour cet acte de miséricorde.

Allah a dit dans le Saint Coran:

«O mes serviteurs qui avait commis beaucoup des excès à leur propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah.» (Coran 39:53)

4ème Frein: Une Mauvaise Hygiène De Vie

Mange mal, manger beaucoup de sucre, etc. procurent une espèce d’excitation, une baisse d’énergie, une prise de poids… Tout cela ne permet pas d’avoir une bonne énergie pour pouvoir pratiquer et accomplir les actes d’adoration.

Cette mauvaise hygiène de vie s’applique également en termes de sommeil. Les personnes qui passent toute la nuit sur leur écran, cela les met de mauvaise humeur au moment de se réveiller.

La mauvaise hygiène de vie se voit chez les personnes qui regardent constamment des choses futiles sur les réseaux sociaux, qui les font rire ou les excite… Là aussi, il deviendra du coup difficile de se mettre dans un état de sérénité et de quiétude pour méditer, pour lire le Coran et pour recevoir les messages de la parole divine.

D’ailleurs, soyez plus attentifs car on n’a pas toujours conscience de l’impact que peut avoir certaines mauvaises habitudes dans la vie quotidienne sur notre spiritualité.

5ème Frein: La Peur

Il y a beaucoup de gens qui sont bloqués dans leur cheminement spirituel à cause de la peur d’eux-mêmes. Ils ont peur de faire un examen de conscience et d’être confrontés à leurs défauts et manquements.

Parallèlement, ils ont peur de cheminer vers Allah, puisque cela constitue la recherche de Sa satisfaction et la fuite de Sa colère.

Or, il y en a plusieurs qui ne souhaitent pas entendre parler de cet aspect de la religion. C’est peut-être dû au fait que certaines personnes en ont tellement abusé, au point de faire fuir les gens. Donc, le musulman qui chemine doit être équilibré entre la recherche de la satisfaction d’Allah et la fuite de Sa colère. Telle est une réalité coranique que personne ne peut nier.

Beaucoup aussi ont peur de ne pas réussir à progresser et ont peur de l’échec. Cela nous ramène à notre premier point: le déficit dans l’estime de soi.

Toutefois, il faut savoir qu’il est bon parfois de se mettre face à des difficultés pour pouvoir par la suite bénéficier de grandes facilités.

En focalisant sur les difficultés auxquelles on va avoir à faire face de suite, entre autres, les péchés, les manquements, l’idée qu’on fuit la colère d’Allah, etc. et en les assumant, on va pouvoir avoir de grandes facilités dans sa religion.

Donc, mieux vaut faire face à des difficultés surmontables pour pouvoir évoluer spirituellement et bénéficier finalement de grandes facilités, plutôt que de fuir ces difficultés imminentes en recherchant la facilité, et avoir à faire face à de grandes difficultés dans un futur proche.