Le Savoir Scientifique Prouve L’existence De Dieu

La Professeure Jackie Ying (née en 1966), chercheuse en nanotechnologie à Singapour, a développé, avec son équipe, le test le plus rapide du nouveau coronavirus (Covid-19).

Elle est née à Taïwan. Durant son enfance, elle émigra à Singapour avec ses parents et alla à l’école là-bas. Elle se convertit à l’Islam. Elle dit :

« Si vous étudiez la science véritablement, vous finissez par croire en un Créateur. »

Les Autres Religions Me Rendaient Curieuses

Le Professeur Jackie Ying suivit son enseignement primaire et secondaire à Singapour. Elle fréquentait une école primaire chinoise.

Ainsi, elle n’avait pas d’amis malais, ce groupe ethnique habituellement associé à l’Islam à Singapour. Par la suite, elle alla dans un lycée multiculturel. C’est alors qu’elle se rendit compte qu’il existait différentes croyances. Le Professeur Jackie raconte que c’est à ce moment-là qu’elle commença à beaucoup s’intéresser à la religion. 

« J’ai toujours voulu connaitre la raison et le sens de l’existence. Dans la religion, on trouve plusieurs réponses à ces questions. », dit-elle.

Il Doit Y Avoir Un Créateur

Depuis la période du lycée, elle étudia plusieurs religions, dont l’Islam. Elle se convertit à l’Islam vers la trentaine.

Lorsqu’on l’interroge sur le lien entre l’Islam et la science, le Professeur Jackie Ying répond que l’Islam nous apprend à rechercher le savoir. Avec le savoir scientifique, poursuit-elle, on peut être très utile à sa société.

De façon plus importante : « Le savoir scientifique prouve encore et encore l’existence de Dieu. Ainsi, je ne crois pas que les deux [la religion et la science] soient contradictoires l’une avec l’autre. »

Le fait d’avoir une vocation scientifique a aidé le Professeur Jackie à voir la Vérité, le Créateur derrière les choses qu’elle étudie.

L’Islam Est Simple

Le Professeur Jackie Ying dit que ce ne fut pas difficile pour elle d’accepter l’Islam. Contrairement à d’autres religions, l’Islam est simple, explique-t-elle. Cette simplicité l’aida à accepter l’Islam.

D’autres religions ont des concepts compliqués qui sont difficiles à accepter, selon le Professeur Jackie.

Cependant, en dépit de cette simplicité, on serait surpris en découvrant l’impressionnant savoir que contient l’Islam. Elle dit :

« Lorsque j’ai ouvert le Coran pour la première fois, j’ai vu clairement que c’était un livre extrêmement spécial et extraordinaire. »

Au Service De L’humanité

Après avoir accompli sa première `Omra, le Professeur Jackie se mit à se couvrir la tête. Ceci révéla son lien avec l’Islam et sa croyance en Allah à tout le monde. Elle est également active dans le domaine de la Da`wah (appel à l’Islam) à Singapour.

En tant que scientifique, Ying a reçu des dizaines de récompenses et a publié des centaines d’articles scientifiques reconnus dans son domaine. Actuellement, elle dirige le NanoBio Lab à l’Agence de la Science, la Technologie et la Recherche de Singapour. Elle a été désignée dans le classement des 500 personnalités musulmanes les plus influentes au monde.

Le Professeur Jackie Ying est un bel exemple de la façon dont les musulmans peuvent contribuer au développement, à la recherche et à la science de nos jours.

Le fait de voir Allah derrière « la scène » procure l’humilité nécessaire pour aller plus loin, contribuer et être utile l’humanité.