fbpx

Ads by Muslim Ad Network

Conversion à L’Islam: Abdullah de Strasbourg

Abdullah, qui était Thomas avant de se convertir à l’islam il y a 21 ans, est médecin strasbourgeois.

En tant que patient de ses promenades, nous apprenons que 60% de ses patients sont musulmans. Le patient décrit Abdullah comme plus un collègue qu’un ami. Lorsque l’intervieweur demande ce que le patient pense d’un Français normalement catholique qui devient musulman, le patient répond que l’islam est pour tout le monde, de n’importe où. Tout le monde est le bienvenu.

Abdullah écoute le Coran dans sa voiture et partage qu’en apprenant le Coran, il a également appris un peu l’arabe. Il parle d’espérer participer un jour à une école coranique dans un pays musulman comme la Syrie.

L’Islam à la Maison

Il enseigne à ses enfants l’importance de dire Bismallah avant de manger et de remercier Dieu pour leur bénédiction de la nourriture. Il parle de l’importance des parents pour enseigner Dieu à leurs enfants et expliquer la religion. En parlant de la nourriture à la table du dîner, il explique qu’il est important de leur enseigner que même si c’est l’argent de papa qui achète la nourriture, en réalité tout est parce que Dieu les bénit de l’avoir.

Ils ont décidé de scolariser leurs enfants à la maison au lieu de les envoyer à l’école. Ils voulaient la protéger autant qu’ils le pouvaient pour garder les valeurs qu’ils voulaient inculquer. Ils essaient aussi de lui apprendre et l’empêchent d’écouter de la musique vulgaire. La plupart de ses amis sont musulmans, ils ont donc des règles et un style de vie similaires.

Ads by Muslim Ad Network

Soeur Qui Ne Supporte Pas La Conversion

La sœur d’Abdullah, Sophie, n’a pas accepté sa conversion à l’islam. 21 ans plus tard, elle a encore des questions sur sa conversion. Sa sœur pense que la religion est une histoire inventée par l’homme pour donner aux autres une raison de vivre. Abdullah pense avoir été choisi pour avoir la capacité de croire est un don de Dieu. Il trouve que sa foi l’aide à vivre sa vie plus clairement.

Sophie se demande alors ce que ferait son frère si ses enfants choisissaient de ne plus être musulmans, tout comme il avait choisi de ne pas être catholique comme ses parents. Il se concentre à dire que la meilleure chose qu’il puisse faire est de l’éduquer et de lui montrer la beauté de l’islam et de ne pas fantasmer sur quelque chose qui pourrait ne pas se produire.

Sophie a un autre problème: pourquoi ils ont retiré leur fille de l’école. Ils expliquent qu’à son âge, le temps est venu pour les écolières de devenir obsédées par le maquillage et les petits amis, et ils veulent la protéger en tant que parents de ces tentations. Qu’il soit normal ou non dans la société d’aujourd’hui que c’est leur travail de l’élever à la manière islamique, elle est donc bien éduquée et préparée à l’âge adulte.

Vous Aimerez Également Lire: