fbpx


Support AboutIslam.net.

Votre Salât, C’est Votre Oxygène !

Les cinq piliers de l’Islam sont les cinq actes essentiels qui gardent l’âme saine. Ils assurent également une connexion forte avec le Créateur.

Le premier et le plus essentiel des piliers, c’est la Chahâda (profession de foi). C’est tel le pouls de l’âme.

Sans la croyance qui tient lieu du battement de votre cœur, votre Imân (foi) et la bonne santé de votre âme n’existent presque pas.

Pensez-y. Si vous vous acquittez de toutes vos prescriptions islamiques, sans toutefois croire en Allah et en Son messager ni avoir l’intention de plaire à Allah en suivant Son Messager, Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam), tous vos actes seront sans aucune valeur. C’est comme si vous aviez un corps sans vie ne faisant que mimer les divers mouvements.

Puis, vient la Salât (prière) qui est le second pilier de l’Islam.

La croyance étant bien établie, la Salât devient ce dont l’âme a besoin pour rester saine et garder l’Imân au summum. La Chahâda étant le pouls de votre Imân, la Salât, elle, est l’oxygène assurant votre survie et maintenant bien fort votre lien avec Allah.

Besoins Fondamentaux De L’âme

Yasmin Mogahed a déclaré lors d’un discours intitulé « Gardons le Flambeau Allumé ! » que « jamais vous ne dites n’avoir pas le temps de respirer ».

Tel est le genre d’attitude que nous devons avoir vis-à-vis de la prière. C’est un besoin fondamental de l’Imân et donc de la santé de notre âme.

Lorsque nous respirons, nous aspirons ce dont notre corps a besoin et exhalons ce dont il n’a pas besoin. Pareillement, en faisant la prière, nous absorbons le bon tout en nous débarrassant notre âme du mauvais.

Durant la prière, nous louons Allah. Nous L’implorons de nous guider et de nous accorder la constance. Nous nous rappelons qu’Allah est au courant de nos actes et que nous en serons tenus responsables devant Lui. Ainsi attendrons nous ce qui est bon.

Pareillement, en priant, nous reconnaissons nos défauts. Nous nous humilions devant Allah. Nous implorons Son pardon et cherchons refuge auprès de Lui contre nous-mêmes et contre Satan. C’est ainsi que nous nous débarrassons de ce qui est mauvais.

Qu’arrive-T-Il Si L’on Arrête De Respirer ?

Beaucoup de gens disent qu’ils se souviennent d’Allah à leur manière et qu’ils n’ont pas besoin de prière.

Eh bien, puisqu’il ne nous est pas possible de combler les besoins de notre corps ou de les satisfaire, nous ne pouvons pas non plus combler les besoins de notre âme ou les satisfaire. De plus, nous ne pouvons pas inventer une manière pour établir une connexion avec Allah.

Il est inconcevable de décider tout d’un coup de respirer de l’eau étant donné qu’elle renferme de l’oxygène ! Cela nuira aux poumons et entraînera la mort certaine du corps. Il est inconcevable nous plus de décider une manière à notre façon pour adorer Allah et s’acquitter de la Salât.

Allah a déjà établi une manière spécifique pour L’adorer : c’est la Salât. Il nous l’a enseignée par l’intermédiaire du Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam). Supprimer la prière de nos vies et trouver notre propre façon d’adorer Allah, nuira à l’Imân et causera certes la mort de l’âme.

Mais Pourquoi Si Souvent ?

Nous devons prier cinq fois par jour : à l’aube, vers midi, dans l’après-midi, au coucher du soleil et au soir. Cela a été prescrit au genre humain qui est si oublieux. Même le prophète Adam (paix sur lui) a passé par cette expérience et a oublié Allah à un certain moment :

« En effet, Nous avons auparavant fait une recommandation à Adam ; mais il oublia; et Nous n’avons pas trouvé chez lui de résolution ferme. » (Coran 20:115

Puisque la prière n’est pas comme les battements involontaires du cœur, l’absorption d’oxygène ou l’expiration de dioxyde de carbone, elle doit être abordée fréquemment de peur d’oublier.

Sans le rappel constant de la prière, nous oublierons de nous tourner vers Allah, de L’adorer, de Lui demander pardon ou d’être reconnaissant envers Lui, etc.

Ainsi, prier tout au long de la journée et de la nuit, nous permet de nous souvenir d’Allah. Avec ces cinq prières, soit nous nous purifions pour prier, soit nous sommes en prière, soit nous sommes sur le point d’accomplir la prière suivante… Ainsi gardons-nous notre Imân à son apogée et nos âmes saines.

Si cinq fois semble trop, lisez l’histoire du Mi`râj (l’Ascension), pour découvrir comment Allah a d’abord décrété que nous prions 50 fois par jour !

Trouver Un Compagnon De Prière

Faire place à la prière dans votre vie, semble difficile de prime abord.  

Si vous êtes nouveau musulman ou si vous avez décidé de prendre votre Islam plus au sérieux, la Salât risque de vous échapper tout au long de la journée… C’est parce que vous n’êtes pas habitué à y consacrer du temps régulièrement. La bonne nouvelle est que quand vous efforcez d’accomplir chaque prière à l’heure, cela devient une seconde nature… Et s’il vous arrive de rater une prière, vous éprouverez un manque, peu importe ce que vous êtes en train de faire.

En attendant que cela devienne une seconde nature, la meilleure chose à faire est de trouver un compagnon de prière, qui vous aidera à prendre l’habitude. Cherchez parmi vos connaissances qui ont déjà fait place à la prière dans leur vie. Demandez-leur de vous aider à faire de même. Ils peuvent vous envoyer des SMS tout au fil de la journée pour voir si vous avez prié. Ils peuvent même vous réveiller par téléphone pour la prière du Fajr ou vous accompagner le soir à la mosquée pour la prière de `Ichâ’.

Cela peut sembler beaucoup demander, mais tant de gens sauteraient sur l’occasion d’obtenir la récompense pour avoir aidé un musulman à prier.

Quoi que vous ayez à faire pour faire place à la prière dans votre vie et pour garder votre âme saine, faites-le. C’est littéralement une question de vie ou de mort… de votre âme.

Pour consulter le texte originel en anglais, veuillez visiter ce lien.

About Theresa Corbin
Theresa Corbin is the author of The Islamic, Adult Coloring Book and co-author of The New Muslim’s Field Guide. Corbin is a French-creole American and Muslimah who converted in 2001. She holds a BA in English Lit and is a writer, editor, and graphic artist who focuses on themes of conversion to Islam, Islamophobia, women's issues, and bridging gaps between peoples of different faiths and cultures. She is a regular contributor for AboutIslam.net and Al Jumuah magazine. Her work has also been featured on CNN and Washington Post, among other publications. Visit her blog, islamwich, where she discusses the intersection of culture and religion.