Un Signe De l’Amour De Dieu

Dans cette vidéo, Grand Imam de Bordeaux TAREQ OUBROU, se demande sur les critères qui nous rassurent quant à l’amour de Dieu? Certains pensent que si Dieu aime quelqu’un, Il lui donne la gloire, la victoire, la richesse, la beauté, la force! Pourtant, ce ne sont que des critères prosaïques d’apparence que les gens et les réseaux sociaux ont mis et ont hautement considérés! Est-ce que vraiment ces critères reflètent un signe de l’amour de Dieu? Pour trouver la réponse à cette question, lisons les lignes suivantes…

La Générosité d’Allah

En fait, Allah donne aux croyants et aux non-croyants. Il donne à celui qui L’aime comme à celui qui ne L’aime pas. Donc, le signe de donner pourrait être un signe de bénédiction. Il pourrait également être considéré comme un signe d’épreuve.

A vrai dire, le monde est donné pour tout le monde sans distinction faite au niveau de croyance ou de religion! C’est qu’Allah n’a pas garanti aux gens en entrant dans l’islam, d’être les meilleures, de devenir riches ou de ne pas tomber malades!

Allah cependant nous a informés que la vie est une épreuve afin de distinguer le reconnaissant de l’ingrat. Donc, nos critères humains ne sont pas forcément ceux divins. En fait, les critères d’Allah sont en premier lieu, spirituels et moraux.

Ce Bas Monde N’est Pas Le Critère

S’il arrive au musulman de perdre quelque chose, il doit faire preuve de patience. De même, quand il acquiert quelque chose, il doit remercier son Seigneur. Dans tous les cas, il doit rester imperturbable, sans ostentation, ni fierté. Allah dit :

« afin que vous ne vous tourmentiez pas au sujet de ce qui vous a échappé, ni n’exultiez pour ce qu’Il vous a donné. Et Allah n’aime point tout présomptueux plein de gloriole. » (Coran 57 : 23)

Donc, gagner ou perdre dans ce bas monde n’est ni un critère ni un signe de l’amour divin à l’égard de l’un ou de l’autre.

Aime Allah Et L’amour Sera Réciproque!

Cependant, le signe qui ne trompe pas de l’amour de Dieu à l’égard de Son serviteur, c’est en fonction de l’amour du Serviteur à l’égard de son Seigneur qui dit :

« Allah va faire venir un peuple qu’Il aime et qui L’aime… » (Coran 5 :54)

Ainsi, c’est l’amour de Dieu qui compte. Autrement dit, si tu aimes Dieu, c’est grâce à Son amour à ton égard. Si donc tu arrives à aimer Dieu, c’est là un signe de Son amour pour toi. L’acte de Dieu vient toujours en premier lieu, afin que le musulman ne soit pas arrogant et suffisant.

On trouve dans le Coran : « Puis Il agréa leur repentir pour qu’ils reviennent [à Lui]. » (Coran 9 :118)

L’humilite Devant La Grandeur D’Allah

Le propre de la foi, c’est en fait l’humilité devant la grandeur et le mystère d’Allah. Dès qu’on perd cette notion d’humilité, on perd la foi d’une manière ou d’une autre. C’était la faute d’Iblîs : la suffisance ; quand il a dit : “C’est par une science que je possède que ceci m’est venu”. (Coran 28 : 78)

La foi, d’ailleurs, exige du croyant d’entreprendre toute démarche tout en ayant le cœur accroché au soutien d’Allah. C’est ce qui fait la différence entre un croyant qui agit étant accompagné par Dieu et un non-croyant qui agit de par lui-même.

Un homme est venu poser la question suivante au Prophète sur les signes de la fin des temps. Il était curieux de savoir si cette fin était proche ou pas encore. Le Prophète lui demanda ce qu’il avait préparé pour un tel jour, pour ce moment inattendu, imprévisible qui vient sans alerte. Une question digne d’intérêt, puisque la mort est la fin ultime de tout être vivant sur terre, donc chacun à une fin des temps qui lui est propre!

L’homme, consultant son esprit rapidement, trouva quelque chose susceptible de le sauver. Il dit : « Je n’ai pas préparé pour l’Heure beaucoup de prière, de jeûne ou d’aumône mais certes j’aime Allah et son Prophète. » Et le Prophète de lui dire : « Tu seras au Jour dernier avec ceux qui tu aimes. »

Ne croyez pas pour autant que cet homme croyant-là était laxiste. Au contraire, il était droit, mais malgré sa droiture, il se sentait être dans l’imperfection. Selon le principe de l’humilité, plus on avance vers Dieu, plus on devient humble. Tandis que les gens qui se sentent suffisantes, satisfaites d’elles-mêmes et tranquilles, sont très loin de Dieu.  De telles gens ne sont pas même encore entrées dans la voie initiatique qui pourrait les ramener vers Dieu.

La Souvenance De Dieu

Celui qui aime Dieu, entretient la souvenance de Son nom. Quand on aime quelqu’un, on pense à lui. Pourtant, de telles pensées ne se voient pas. Cela relève plutôt d’Al-`Aqîda (le dogme islamique). Vous pouvez penser à Dieu même au moment où vous pêchez. Et là, vous demandez pardon auprès de Lui et vous faites deux rak`as de repentir… Vous n’êtes donc en rupture par rapport à Dieu.

Donc, il y a ceux qui sont dans le péché et qui pensent à Dieu dans l’humilité et la contrition. Alors qu’il y a ceux qui sont dans la prière et ont l’esprit ailleurs sont pourtant très loin de Dieu!