fbpx

Ads by Muslim Ad Network

Soyez Gentil – La Dureté Brise Les Cœurs

Si l’islam rend votre cœur dur, alors vous ne le pratiquez pas de la manière voulue.

C’est ce que j’ai vu dans les temps. Au cours des quelques années suivant ma conversion à l’islam, j’ai eu des ennuis dus à une approche impitoyable de l’islam.

L’islam est une miséricorde envoyée au genre humain. C’est un moyen pour rendre la vie supportable. L’islam est facile, comme dit le hadith, mais nous nous compliquons les choses les uns pour les autres. J’ai appris cela à la dure après avoir blessé les autres et presque brisé durement mon cœur.

Après La Conversion

Après ma conversion, je me suis retrouvée au milieu d’une communauté sud-est asiatique très amicale et tolérante. Et grâce à mon entourage, je me suis trouvée sans le vouloir en train de suivre un madhhab (une certaine doctrine). J’étais si novice en islam au point de ne pas savoir ce que cela signifiait. Pourtant, je ne le regrette pas.

Mais plus tard, je me suis déplacée vers une autre ville avec une communauté musulmane tout-à-fait différente. Je n’avais aucune idée que la communauté à laquelle j’allais adhérer était si différente de celle que je venais de quitter. Et je ne savais même pas que les musulmans pouvaient être si différents.

Ads by Muslim Ad Network

Dans cette communauté, certains musulmans agissaient comme si la dureté était un précepte religieux. J’ai beaucoup appris sur les différences d’opinions, l’innovation en religion, la vérification des sources, les diverses sectes et écoles de pensée grâce au contraste des communautés et à la richesse des connaissances que ma nouvelle communauté détenait.

J’avais l’impression d’avoir été plongée dans les fins fonds de la connaissance islamique. J’étais prête à y participer. A vrai dire, je m’y suis données cœur et âme.

La Connaissance Comme Une Arme!

Au fur et à mesure que j’apprenais sérieusement des connaissances techniques au cours des six premiers mois à un an de ma conversion, j’ai également remarqué que les membres de ma nouvelle communauté usaient de leurs connaissances comme si c’était une arme. C’était presque comme s’ils apprenaient les hadiths et le Coran juste pour harceler les autres avec leurs connaissances.

J’ai vu des sœurs se disputer amèrement et longuement sur la façon de s’asseoir en mangeant. Elles utilisaient leur divergence d’opinions comme excuse pour blesser les unes les autres. Elles ont, en fait, oublié cet enseignement du Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam):

« Aucun de vous n’aura la foi à moins d’aimer pour son coreligionnaire ce qu’il aime pour lui-même. » (Boukhârî & Mouslim)

J’ai vu des gens venir à l’islam, s’impliquer dans ce genre de bataille d’opinions avant de le quitter pout de bon. Leur foi s’était transformée en une sorte d’armure, rigide et étouffante, mais servant à les protéger de la bataille d’opinions à laquelle ils avaient choisi de participer.

Leur foi est également devenue une arme, tranchante et brutale, mais nécessaire pour frapper, offenser et se sentir supérieur. Mais notre foi ni notre cœur ne peut survivre à de telles conditions rigides, suffocantes, aiguës et brutales pendant une longue période sans se briser.

Au sein de cet environnement, j’ai vu qu’on traite un enfant avec mépris parce que sa mère récemment convertie écoutait de la musique. C’était comme si apprendre et s’accrocher aux détails et aux opinions faisait oublier aux gens que l’islam exige le contraire de ce comportement dur.

Soyez Gentil Et Miséricordieux

Le Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) a dit:

« Soyez miséricordieux envers les habitants de la terre pour que Celui qui est dans le ciel devienne Miséricordieux envers vous. » (Tirmidhî)

La plupart des gens imposaient des normes impossible à atteindre pour tout le monde. Pourtant, ils prenaient rarement le temps de tourner cette critique vers leur for intérieur. Cette attitude est bien triste mais elle est aussi contagieuse.

Une fois, j’ai vu des frères médire les uns les autres parce que la barbe de l’un ou l’autre n’était pas assez longue ou bien trop longue, trop ébouriffée ou trop soignée. C’était comme s’ils n’avaient jamais entendu parler de ce hadith du Prophète:

«Facilitez les choses pour les gens, et ne leur rendez pas les choses difficiles».

Cette communauté comptait également des gens compatissants et sages, mais il y avait aussi ceux pour qui l’Islam ne serbait que des règles de protection ou bien une arme. J’aurais pu choisir d’approcher ma foi et mes frères et sœurs avec aisance et compassion, comme ma foi et les sages de cette communauté me l’ont appris. Mais je ne l’ai pas fait. J’ai été éblouie par l’attitude d’attaquer ou d’être attaquée.

Et j’ai fini par avoir des opinions sévères sur les gens de bon cœur. J’ai trouvé que toutes les femmes qui ne suivaient pas le même style vestimentaire que moi n’étaient pas assez dignes de mon temps. De plus, je sous-estimais les gens qui ne partageaient pas la même opinion que moi. J’ai blessé beaucoup de bonnes personnes sans raison. Pour cela, je ne pourrai jamais assez m’excuser. Je n’ai pas réussi à voir ma propre arrogance, ma propre dureté de cœur, mes propres défauts. Pour cela je me suis perdue.

J’ai Enfin Changé

Je suis devenue en colère, amère et critique. Jusqu’au jour où je ne me reconnaissais plus. Je ne m’aimais même pas.

J’ai beaucoup appris, mais j’ai aussi ignoré des choses vraiment importantes. Celles que l’Islam a révélé pour nous donner: le réconfort, la fraternité, l’égalité, la joie, la facilité. Tout était perdu. J’ai perdu une solidarité féminine. J’ai perdu des amis. Et j’ai failli me briser le cœur à cause de la fragilité que j’y avais créée.

Et il a fallu du temps pour que les gens me pardonnent. J’ai mis du temps à me guérir. Il m’a fallu beaucoup de temps pour me rappeler que le parcours de chacun est différent et que je n’avais aucune qualification pour juger les autres. J’ai mis longtemps à admettre que j’avais tort et que l’Islam n’a été envoyé que comme une miséricorde:

« (O Muhammad) Et Nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour l’univers. »  (Coran 21:107)

Pour consulter le texte originel en anglais, veuillez visiter ce lien.

About Theresa Corbin
Theresa Corbin is the author of The Islamic, Adult Coloring Book and co-author of The New Muslim’s Field Guide. Corbin is a French-creole American and Muslimah who converted in 2001. She holds a BA in English Lit and is a writer, editor, and graphic artist who focuses on themes of conversion to Islam, Islamophobia, women's issues, and bridging gaps between peoples of different faiths and cultures. She is a regular contributor for AboutIslam.net and Al Jumuah magazine. Her work has also been featured on CNN and Washington Post, among other publications. Visit her blog, islamwich, where she discusses the intersection of culture and religion.