«Son Meilleur Bienfait Est De Vous Donner Juste Ce Qui Suffit»

Dans son célèbre livre «Al-Hikam» (Les Aphorismes), Cheikh Ahmad Ibn `Ataâ’illâh As-Sakandarî, alias Ibn Attâ’, a dit:

«Son meilleur bienfait est de vous donner juste ce qui suffit, et de vous priver de ce qui peut vous conduire à mal agir. En ayant moins de choses qui rendent heureux, vous avez moins de choses qui peuvent vous attrister.»

Quand Le Peu Vaut Mieux Que L’abondant

Cette étape de notre chemin vers Allah est liée à la question de la providence et de sa conception correcte. Le Hadith prophétique qui dit: «Le peu qui suffit vaut mieux que l’abondant qui distrait», a été expliqué par Ibn Attâ’ dans ses propos bien sages.

Le Cheikh Ibn Attâ’ a dit:

«Son meilleur bienfait est de vous donner juste ce qui suffit, et de vous priver de ce qui peut vous conduire à mal agir.»

Allah Donne Et Prive Suivant Sa Sagesse

Allah, Exalté soit-Il, peut donner à un Serviteur juste ce qui lui suffit, ni plus ni moins. Quand cela arrive, c’est le meilleur bienfait d’Allah. Si Allah donne une subsistance abondante à une personne, celle-ci court le risque de transgresser les règles. Allah dit:

«Prenez-garde! Vraiment l’homme devient rebelle, dès qu’il estime qu’il peut se suffire à lui-même (à cause de sa richesse). Mais, c’est vers ton Seigneur qu’est le retour.» (Coran 96: 6-8).

La Nature Humaine

Allah nous informe également sur notre nature humaine dans le verset suivant:

«Si Allah attribuait Ses dons avec largesse à [tous] Ses serviteurs, ils commettraient des abus sur la terre; mais, Il fait descendre avec mesure ce qu’Il veut.» (Coran 42: 27).

C’est une loi universelle liée à la nature humaine; si Allah nous donne une subsistance abondante, on agira mal. Ainsi, Allah {fait descendre avec mesure ce qu’Il veut.}.

Allah, par Son Omniscience, sait si en donnant à une personne de la richesse celle-ci n’agira pas mal. Alors, Il lui procure la richesse. De même, Il sait qu’en lui donnant le pouvoir, la personne commettra des injustices. Par conséquent, Allah ne lui donne pas le pouvoir et vice versa.

Ceci s’applique à différentes sortes de dons et de privations. Donc, ce dont vous disposez est un bienfait d’Allah sur vous. Il vous protège, même de vous-même. Alors, ne regardez pas seulement ce dont vous êtes privé et ne souhaitez pas obtenir une chose qui pourrait vous conduire à mal agir car «le peu qui suffit vaut mieux que l’abondant qui distrait», comme l’a dit le Prophète (Sallah Allah Alayhi Wa Sallam).

Conclusion

Ainsi, le Cheikh Ibn Attâ’ a dit:

«En ayant moins de choses qui rendent heureux, vous avez moins de choses qui peuvent vous attrister.»

En Islam, il n’est pas interdit de se réjouir. Allah dit:

«Dis: [Ceci provient] de la grâce d’Allah et de Sa miséricorde; Voilà de quoi ils devraient se réjouir. » (Coran 10: 58).

Le croyant se réjouit des bienfaits qu’Allah lui procure. Toutefois, il ne doit pas s’attrister de ce qu’il n’obtient pas. Allah dit:

«afin que vous ne vous tourmentiez pas au sujet de ce qui vous a échappé, ni n’exultiez pour ce qu’Il vous a donné. » (Coran 57: 23).

Si les choses de ce monde vous réjouissent, vous devez savoir que tout a une fin. Un proverbe arabe dit: «Si ce que vous possédez restait entre les mains de la personne qui vous a précédé, vous ne l’auriez jamais obtenu!». Allah dit:

«Tout ce qui est sur elle [la terre] doit disparaître.» (Coran 55: 26).

Par conséquent, en ayant moins de choses qui rendent heureux, vous avez moins de choses qui peuvent vous attrister. C’est par Sa Bonté qu’Allah vous a donné juste ce qui suffit pour que vous ne vous attristiez pas de ne pas avoir des choses dont vous n’avez pas besoin. Si vous avez assez de nourriture, de boisson et de subsistance, c’est un grand bienfait d’Allah pour lequel vous devez Le remercier. Allah a une sagesse parfaite par laquelle il donne et prive. Il vous donne le meilleur, et vous devriez en être satisfait.

Vous pouvez lire la version anglaise originale de cet article ici.