Ads by Muslim Ad Network

La Sîrah Pour Les Nouveaux Convertis

Solidarité Masculine et Féminine A Médine : Une Communauté Incroyablement Bienveillante

(Partie 17)

Si on vous confiait la responsabilité de diriger une nouvelle communauté, que feriez-vous ?

Le Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) passa ses premiers mois à Médine en tant qu’invité chez Abou Ayyoub. Lorsqu’il acheva la construction du masjîd avec sa nouvelle communauté, il déménagea pour vivre dans une petite pièce.

Premarital Prep Masterclass.. Join the Workshop

La structure du masjîd comprenait des pièces adjacentes pour le Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) et sa famille. Ce serait sa maison pour les dix dernières années de sa vie.

Amour Et Altruisme

Le Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) concentra son attention sur la construction des fondations de la nouvelle communauté musulmane. Après des années de persécution, de harcèlement et de torture à La Mecque, la petite communauté musulmane pouvait enfin vivre en paix. Et le Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) fit de la solidarité masculine et féminine le fondement essentiel de leurs relations.

C’était une communauté unique fondée sur l’altruisme et l’amour fraternel. C’était un type d’amour jamais vu auparavant et qui ne se répéterait jamais dans l’histoire humaine. Seriez-vous prêt à donner la moitié de votre fortune pour aider les réfugiés arrivant dans votre pays à s’installer ?

Ads by Muslim Ad Network

C’est ce qu’firent les nouveaux convertis de Médine (les Anssâr). Ils partagérent leurs richesses et leurs maisons avec leurs nouveaux frères et sœurs en Islam (les Mouhâjiroun). Le Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) conclut un pacte de fraternité entre eux. Il choisit pour chaque homme des Mouhâjiroun un homme des Anssâr pour devenir son frère en Islam. Au total, une centaine de paires.

Gagnant-Gagnant

Le Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) établit de sages pactes de fraternité, qui étaient des relations gagnant-gagnant. Les Mouhâjiroun avaient laissé toute leur richesse et leurs biens à La Mecque. Ils avaient besoin de travail et d’un soutien financier pour commencer leur nouvelle vie à Médine. Et c’est ce que les Anssâr leur offrirent.

D’autre part, les Anssâr étaient de nouveaux convertis à l’islam. Ils avaient besoin d’apprendre ce que le Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) avait prêché à La Mecque au cours des 13 dernières années. Ainsi, les nouveaux frères en Islam partagèrent tout entre eux ; leur richesse, leurs connaissances et leur expérience.

La Révéléation D’Un Verset

Allah (l’Exalté) loua les Anssâr dans le Coran pour leur altruisme et leur générosité remarquable, en disant:

« Il [appartient également] à ceux qui, avant eux, se sont installés dans le pays et dans la foi, qui aiment ceux qui émigrent vers eux, et ne ressentent dans leurs cœurs aucune envie pour ce que [ces immigrés] ont reçu, et qui [les] préfèrent à eux-mêmes, même s’il y a pénurie chez eux. Quiconque se prémunit contre sa propre avarice, ceux-là sont ceux qui réussissent. »  (Coran 59:9)

Un jour, les Anssâr vinrent voir le Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) pour offrir aux Mouhâjiroun la moitié de leurs terres. Pouvez-vous imaginer cela? Un cadeau fait de la moitié de leurs terres à Médine, avec tous leurs palmiers-dattiers et arbres !! Cette générosité étonnante reflète la description dans le verset ci-dessus.

Le Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) fit des invocations pour eux mais refusa d’accepter leur don généreux. Plutôt, il dit que les Mouhâjiroun se chargeraient du travail manuel de la terre et partageraient leurs produits avec les Anssâr.

Avec ce plan sage, le Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) s’assura que c’était un accord gagnant-gagnant. Il établit une base solide pour des accords de partenariat équitables dans les affaires et resta toujours du côté de la justice.

L’histoire De `Abd-Ar-Rahman

Ces relations de travail saines renforcèrent de plus en plus leurs liens d’amour fraternel. La justice et l’équité furent toujours des traits saillants du style de leadership entrepris par le Prophète. Ce fut pourquoi ils connurent un tel succès, combiné à un amour et un altruisme abondants.

Citons le cas étonnant de `Abd-Ar-Rahman ibn `Awf, l’un des compagnons mecquois. Il s’était spécialisé dans les affaires et le commerce. Le Prophète Mohammad avait fait de lui le frère de Sa`d ibn Ar-Rabî` de Médine. Alors Sa`d lui offrit la moitié de sa richesse, mais `Abd-Ar-Rahman refusa d’accepter son offre généreuse.

Ce fut ce qui s’était passé, comme le rapporte un hadith de Sahîh Al-Boukhârî. `Abd-Ar-Rahman dit :

« Lorsque nous sommes arrivés à Médine en tant qu’émigrants, le Messager d’Allah a établi un lien de fraternité entre moi et Sa`d ibn Ar-Rabî`.

Sa`d (m’a dit) : « Je suis le plus riche des Anssâr, alors je te donnerai la moitié de ma richesse. Et vous pouvez regarder mes deux femmes et celle des deux que vous choisirez, je divorcerai d’elle, et quand elle aura terminé la période de viduité prescrite (pour pouvoir se remarier), vous pourrez l’épouser.

`Abd-Ar-Rahman répondit: «Je n’ai pas besoin de tout cela. Y a-t-il un marché où l’on pratique le commerce?’ Il lui dit : « Le marché de Qaynouqâ`. »

`Abd-Ar-Rahman se rendit à ce marché le lendemain et apporta du babeurre en poudre (yaourt) et du beurre, puis il continua à y aller régulièrement… »

Il fit du commerce à petite échelle au cours des premiers jours, puis son commerce se développa. Il en tira un bon bénéfice et put gagner et économiser suffisamment d’argent pour se marier. Le Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) approuva ce qu’il faisait. Il invoqua en faveur de  `Abd-Ar-Rahman qui devint l’une des personnes les plus riches grâce aux invocations bénies du Prophète.

Les Secrets Du Succès

Donc, un altruisme et une générosité incroyables d’un côté, et une indépendance et un travail acharné de l’autre. Cette communauté, où prévalaient l’amour, la fraternité, l’altruisme, le partage et la bienveillance, allait devenir la meilleure génération de tous les temps.

Sous la bannière du Prophète, ils furent capables d’accomplir des miracles en l’espace de dix ans. Et après le décès du Prophète, ils purent transmettre l’islam jusqu’aux pays lointains à une vitesse incroyable. Ils atteignirent des pays lointains d’Asie, d’Afrique et d’Europe en un temps record.

De nombreux historiens non musulmans continuent d’être étonnés par la vitesse de propagation de l’islam à travers le monde. Mais le vrai secret se trouve à Médine : un dirigeant divinement guidé, le dernier prophète d’Allah, et ses disciples sincères qui aimaient profondément Allah, Son Messager et leurs frères en Islam.

Inspiration Pour Les Nouveaux Convertis Aujourd’hui

Trouver un bon ami dans le monde d’aujourd’hui prend du temps. Et trouver un vrai frère en islam prend souvent plus de temps dans les sociétés en évolution rapide où nous vivons. Pourtant, ce n’est pas impossible. Donc, si vous êtes un nouveau converti à l’islam qui n’a pas encore trouvé d’ami musulman proche, continuez d’essayer et n’abandonnez pas.

Les liens fraternels liés entre sœurs ou entre frères, où l’amour pour Allah prévaut, sont les relations les plus précieuses. Si vous êtes en contact avec un bon ami musulman/une bonne amie musulmane, c’est une grande bénédiction. Alors, faites de votre mieux pour transformer votre amitié en une relation de fraternité masculine ou féminine. Les nouveaux convertis à l’Islam ont besoin de soutien et les nés musulmans ou les “vieux” musulmans d’aujourd’hui devraient ressusciter cette Sunna.

En tant que communauté musulmane, nous devons multiplier nos efforts pour consolider nos relations avec ce lien de fraternité. Quant aux dirigeants musulmans et aux imams, ils doivent suivre l’exemple du Prophète Mohammad, avec des plans créatifs pour le faire fructifier.

Que s’est-il passé dans la suite à Médine ?

Plus d’événements seront détaillés dans la prochaine partie de cette série.

Pour consulter le texte originel en anglais, veuillez visiter ce lien.