Sacrifier Un Mouton Pour L’Aïd: Obligatoire?

Dans cette vidéo, Imam Ismaïl Mounir répond à maintes questions importantes liées au sacrifice rituel de l’Aïd, entre autres : Faut-il s’endetter pour égorger un mouton? Quel est le statut du sacrifice en islam? Quelles sont les règles à suivre pour immoler? Quand-est-ce que doit débuter le sacrifice ? Son mérite? Quel type d’animaux à égorger? Quelles sont les qualités caractéristiques de l’animal à immoler?

Faut-Il S’endetter Pour Egorger Un Mouton ?

Vu que c’est un acte fortement recommandé, on trouve des gens qui s’endettent pour égorger une bête de sacrifice. En France, actuellement, ce problème de sacrifice est fréquent ; et donc c’est une question digne d’être aborder.

Quel Est Le Statut Du Sacrifice En Islam?

Tout d’abord, le sacrifice d’une bête à la fête de l’Aïd, est un acte fortement recommandé, sans être du tout obligatoire. Pourtant, pour beaucoup de musulmans, de nos jours, l’aspect culturel et social prend le dessus, et cela, on le voit dans les pays arabes où des gens très pauvres s’endettent pour s’acheter une bête, sinon ils seront très mal vus par leur entourage et la société où ils vivent. Pourtant, à vrai dire, celui qui ne dispose pas de moyens financiers, il n’est pas obligé de sacrifier.

Quand Le Temps du Sacrifice Débute-Il?

Comme vous le savez, la fête du sacrifice est le 10ème jour de Dhoul-Hijja et elle dure trois jours. Le sacrifice ne peut pas commencer, qu’après la prière de l’Aïd. C’est une condition sine qua none ! Donc, attention, si la bête est égorgée la veille de l’Aïd, elle ne sera pas comptée pour sacrifice de la fête de l’Aïd Al-Kabîr.
Cependant, le sacrifice peut être également fait au cours des trois jours de la fête, de jour comme de nuit.

Quel Est Le Mérite Du Sacrifice ?

Il n’y a pas une œuvre plus agréable auprès de Dieu (Soubhanahou Wa Ta`âla) que l’homme puisse accomplir le jour du sacrifice, que de sacrifier une bête. Celle-ci sera amenée au Jour de la Résurrection avec ses cornes, ses poils ses sabots et son sang, atteint une place élevée auprès de Dieu (Soubhanahou Wa Ta`âla) avant même qu’elle ne touche le sol. Réjouissez-vous-en !

Quel Type D’animaux Faut-Il Egorger ?

Des ovins, moutons, brebis, béliers, bovins, vaches, taureaux, veaux, caprins, chèvres, bouc et encore camélidés, c’est-à-dire : chameaux ou dromadaires.

Quelles Sont Les Caractéristiques De L’animal A Immoler ?

Il doit avoir plus de deux ans, pour les bovins, et moins de six mois, pour les ovins.

Elle doit, belle et bien, disposer de tous ses membres, et ne pas être ni malade, ni vieillie, ni maigre, ni borgne, ni aveugle, ni boiteuse, ni amputée totalement de sa queue.

Pour les bêtes n’ayant pas de cornes ou de queue naturellement, et les mal-castrés, sont tout autant autorisées pour le sacrifice.

Le bélier cornu avec des extrémités de pattes noires, le ventre noir et les alentours des yeux noirs ; et particulièrement prisé par les musulmans ; parce qu’on dit qu’il est semblable au bélier qui a été immolé par le Prophète (Salah Allah Alayhi Wa Sallam).

Plusieurs Familles Pourraient-Elles Se Partager L’immolation D’une Seule Bête ?

Bien que selon la règle, une bête est égorgée pour chaque foyer. Il tout de même tout-à-fait possible que plusieurs familles se partagent l’immolation d’une seule bête, à titre d’exemple : sept familles pourraient se partager l’immolation d’une vache. Pour se regrouper, cela dépend du statut de la bête. Si celle-ci est grosse (un veau, une vache, un bœuf), plusieurs familles ont la possibilité de se regrouper pour l’immoler ensemble et partager sa chair entre elles.

Qui Doit Effectuer Le Sacrifice ?

Principalement, le chef de famille. Religieusement parlant, la femme peut elle aussi procédé à l’égorgement, bien que cela soit mal vu sur le plan social.

Il est, tout autant, possible de mandater une autre personne pour le faire à sa place. D’ailleurs, en France, la plupart des musulmans n’égorgent plus par eux-mêmes.

Est-Ce Qu’on Doit Obligatoirement Assister A La Mise A Mort D’un Animal ?

Non. Mais, si vous pouvez le faire, grâce aux abattoirs mobiles qui existent dans certaines villes, il sera mieux d’y assister.

Il est bon que celui qui doit égorger, cite le nom du propriétaire avant d’entamer l’immolation.

Qu’est-Ce Qu’on Fait De La Viande Et Comment La Partager?

Un tiers en aumône pour les pauvres, un tiers pour les amis et on garde un tiers pour nous.

Est-Ce Qu’on Peut Commander Une Bête Chez Un Boucher ?

C’est possible, bien sûr, puisque c’est actuellement cela qui est fait en France ? Par contre, on doit se renseigner sur ses pratiques, puisque beaucoup se plaint d’arnaque. Le consommateur musulman doit être responsable ; plus qu’il a des exigences, qu’il se renseigne et qu’il vérifie, plus les pratiques des commerçants vont s’améliorer. Au consommateur musulman surtout de se renseigner que la bête est égorgée après la prière de l’Aïd.

Il y a, pourtant tant de commerçants honnêtes qui font du bon travail. Pourquoi donc jeter le discrédit sur toute une profession, et ne parler que de certains qui font de l’arnaque?!

Est-Ce Qu’il Est Possible De Remplacer L’abattage Rituel D’une Bête Par Un Don Dans Une Association ?

C’est une autre question qui revient très souvent, est-ce qu’il est possible de remplacer l’abattage rituel d’une bête par un don dans une association ?

Avouons-le, l’abattage rituel est devenu difficile et compliqué en France. Il y a eu même depuis quelques années, des appels au boycott auquel ont appelé plusieurs religieux, à cause de la flambée des prix, de la difficulté des pratiques et des conditions.

Est-Il Possible De Faire Don A Un Pays Musulman Pour Que Les Familles Pauvres De Là-Bas Puissent Avoir Une Bête ?

Il est possible de faire un don dans un pays musulman pour que les familles pauvres puissent avoir une bête, c’est un acte tout à fait honorable ; surtout qu’elles ont tellement besoin de la viande alors que nous en France où on mange de la viande toute l’année.

Pourrait-On Remplacer L’argent Qu’on Va Mettre Pour La Bête Pour En Faire Un Don A Une Association Caritative ?

C’est une question qui porte sur la substitution, c’est-à-dire le fait de remplacer l’argent qu’on va mettre pour la bête pour en faire un don à une association caritative. Bien que certains savants l’autorisent, il est préférable de préserver et de valoriser ce rituel religieux ainsi que de perpétuer cette tradition de l’immolation d’un sacrifice et envoyer l’argent surtout aux associations qui vont égorger des bêtes et distribuer leur chair parmi les musulmans des pays défavorisés.