fbpx


upport AboutIslam in the Best 10 Days of the Year

L’histoire De Mon Burkini – De La Liberté A L’anxiété

Le burkini est un maillot de bain sous une forme plus pudique. Il se compose d’abord d’un haut long à capuche faisant office de hijab et d’un pantalon long et ample.

Ils viennent dans de nombreux styles et couleurs variées, il y en a donc pour tous les goûts.

Bien que le burkini soit destiné aux femmes musulmanes, leur permettant de nager en public et de profiter de plus d’activités de détente avec leur famille, les non-musulmanes peuvent également choisir de les porter pour une multitude de raisons telles que la protection de leur peau du soleil, le souci de leur image corporelle, par pudeur, etc. Nigella Lawson, une chef célèbre au Royaume-Uni, a été aperçue en portant un sur une plage il y a quelques années.

Ads by Muslim Ad Network

J’ai moi-même un burkini, c’est un modèle au design sobre en noir et gris.

J’étais devenue musulmane depuis près de trois ans lorsque j’ai décidé d’en acheter un. C’était quelques jours à peine avant de partir en vacances avec mon mari en Tunisie à l’été 2013.

Au départ, après la réservation des vacances, je n’étais pas trop inquiète de pouvoir nager dans la piscine ou la mer. J’ai décidé de me contenter simplement d’une chaise longue et de rester à regarder mon mari s’amuser.

Ads by Muslim Ad Network

Au fil du temps, j’ai commencé à me remémorer toutes les vacances fantastiques que j’avais partagées avec mes parents. Pendant mon enfance, avoir la liberté de nager était un élément essentiel des vacances pour moi. C’est beaucoup plus agréable de pouvoir se rafraîchir dans la piscine au fort de la journée. C’est alors que j’ai pris la décision que je n’allais pas rester assise au bord de la piscine étouffante sous le soleil tunisien.

Je connaissais un magasin local qui était le seul à l’époque à Sheffield qui vendait des burkinis. Je m’y suis rendue et j’ai payé le prix fort de 55 £. Bien que je fusse ravie d’avoir trouvé quelque chose qui convienne à mes vacances, quelque chose en moi était très anxieuse à l’idée de le porter.

Mon Anxiété

En arrivant à notre hôtel en Tunisie, j’ai pris contact avec la direction de l’hôtel. Je leur ai demandé en français si je pouvais porter mon maillot de bain islamique dans leur piscine. Alhamdoulillah après avoir vécu en France pendant plusieurs années, je parlais couramment le français. Ceci a rendu tout le voyage beaucoup plus facile.

Quoi qu’il en soit, le directeur était plus qu’accommodant et heureux que je le porte. J’ai eu l’impression que c’était la norme dans leur pays. Comme nous sommes arrivés le soir, nous nous sommes allés visiter les marchés et les magasins locaux pour explorer un peu.

J’ai été étonné qu’il y ait un tas de mannequins arborant toutes des burkinis de designs, de styles et de couleurs variés. À moins de la moitié du prix que nous avons payé au Royaume-Uni !

Je suis devenue légèrement aigre-douce car le mien était noir et ennuyeux. Néanmoins, j’étais contrainte de le porter maintenant que je l’ai payé si cher. Le lendemain, nous avons décidé d’aller à la piscine.

Mon cœur battait la chamade en marchant de notre chambre en passant par la réception et jusqu’à la piscine, portant ma tenue de bain pudique à capuche recouvrant totalement le corps. J’avais l’impression de pouvoir presque sentir le regard des gens me traverser la peau.

Mon mari m’a assuré que tout allait bien. Il disait que personne ne regardait et que j’avais autant le droit de nager dans cette piscine et de profiter de mes vacances qu’une autre qui a choisi de porter un bikini. Ses paroles étaient réconfortantes et m’ont donné en quelques sortes un brin de confiance.

Il est indéniable qu’en portant le burkini pour les premières fois, les gens ont regardé et fixé. C’était curieusement les hommes plus que les femmes. Cependant, comme le temps passait, je ne me souciais pas vraiment de ce que les gens pensaient de moi. J’avais bien l’intention de profiter de mes vacances sans compromettre mes croyances, juste pour rendre les autres plus à l’aise.

Mon Burkini Mis à Essai Au Royaume-Uni

Bizarrement, en faisant le choix d’écrire cet article, j’ai décidé de réutiliser mon burkini. Je l’ai essayé pour la première fois au Royaume-Uni. Mon mari et moi en compagnie de nos deux enfants, avons décidé d’aller à notre piscine publique locale.

Après m’être changée dans le vestiaire, la même anxiété que j’avais ressentie en Tunisie m’a envahi à nouveau. Mais cette fois pire encore! Surtout avec l’augmentation des attaques islamophobes et racistes depuis que le Royaume-Uni a voté pour sortir de l’UE. Je me suis presque sentie malade en ayant les nerfs tendus.

Mon mari s’est mis à rire en me disant d’arrêter d’être hypocrite et d’être plutôt fière. « C’est pour ça que tu écris l’article, n’est-ce pas ? », s’est-il exclamé.

Il avait raison.

J’écrivais cet article avec la ferme intention de vous dire d’être fière de votre burkini et de votre croyance. Pourtant, je le savais moi-même, ce n’est pas si facile.

Le burkini est vraiment libérateur pour moi en tant que femme musulmane. Il me permet de socialiser davantage dans différents milieux, de profiter d’activités de loisirs et de passer du temps avec mes enfants.

Malheureusement, je connais beaucoup de gens de mon âge qui ont raté de nombreuses expériences en grandissant. C’est parce que le burkini n’était pas disponible aux temps de leurs mères. Je ne veux pas la même chose pour mes enfants. Je veux pouvoir les emmener partout, leur apprendre à nager, dévaler les toboggans aquatiques avec eux et créer de beaux souvenirs. Pour moi, le burkini me permet de faire tout ce qui précède.

Pour consulter le texte originel en anglais, veuillez visiter ce lien.