Les Nouveaux Musulmans Sont Des Mouhâjiroun Et Les Nés-Musulmans Sont Des ‘Anssârs

Parfois, on oublie que les compagnons du Prophète (Sallah Allah Alayhi Wa Sallam), étaient des nouveaux musulmans. Beaucoup d’entre eux étaient parmi les Mouhâjiroun, ceux qui ont émigré avec le Prophète de La Mecque vers Médine. Alors que les ‘Anssârs, eux , ont accueilli et aidé le Prophète et ses compagnons à Médine. Aujourd’hui, l’opportunité de suivre le Prophète et de faire la Hijrah ou d’être parmi ceux qui l’ont aidé, est déjà loin. Cependant, il existe encore de nombreuses façons d’incarner l’esprit des Mouhâjiroun et des ‘Anssârs.

En fait, tous les nouveaux musulmans sont des Mouhâjiroun. Selon le Hadith, ceux qui passent de l’incrédulité à la croyance en Allah ou des mauvaises actions à ce qui plaît à Allah, auraient fait la Hijrah (Mousnad Ahmad). Il s’ensuit que ceux qui accueillent les nouveaux musulmans au sein de la communauté et les aident, peuvent être considérés comme les ‘Anssârs. Telle est une façon pour incarner l’esprit de la Hijrah.

À L’âge De 14 Ans, Harry A Fait La Hijrah

Harry , devenu musulman à l’âge de 14 ans, a été élevé par une mère célibataire, avec une sœur cadette. Il a grandi dans une famille très modeste. Depuis l’âge de 10 ans, il a été envoyé dans un pensionnat catholique. Chaque jour, on y donnait des cours religieux et les étudiants devaient assister à une messe quotidienne. D’une manière ou d’une autre, ils ont inculqué le sens du Divin chez les enfants. Cependant, pour Harry, ce qu’ils lui avaient inculqué, n’était pas suffisant.

Dès l’âge de 12 ans, Harry a commencé à montrer des doutes sur la foi catholique. Il a interrogé les enseignants. Mais, étonnamment, certains l’ont encouragé à poursuivre ses études et à enquêter de son propre chef. C’est ainsi que Harry a découvert l’Islam.

La mère d’Harry avait une amie musulmane, Layla. Quand Harry lui a parlé de son intérêt pour l’Islam, Layla les a invités à venir chez elle et à rencontrer son mari, Mahmoud. Celui-ci a pris Harry sous son aile dès le premier jour. Il lui a parlé de la religion islamique, l’a emmené à la mosquée et l’a présenté à d’autres jeunes musulmans. Les enfants de Mahmoud et Layla avaient tous grandi et Mahmoud est devenu la figure paternelle qu’Harry n’avait jamais eue. Finalement, Harry a quitté le pensionnat catholique et, à l’âge de 14 ans, a prononcé la Chahâdah.

Se Convertir à L’islam, C’est Comme Faire La Hijrah

En fait, faire la Hijrah ne se fait pas physiquement seulement. Comme le dit le Hadith précité, ceux qui passent de l’incrédulité à la croyance en Allah font la Hijrah: ils abandonnent le Faux pour le Vrai. Ceux qui délaissent ce qu’Allah n’aime pas pour ce qu’Il lui plaît, ont aussi fait la Hijrah.

Parfois, pour les nouveaux musulmans, cette Hijrah comporte des nombreuses implications pratiques dans leur vie quotidienne. L’Islam est un mode de vie qui pourrait avoir un impact sur tous les domaines de notre vie. Un nouveau musulman pourrait se trouver éloigné de son ancien cercle social et, parfois, même rejeté par sa propre famille.

La Hijrah du nouveau musulman n’est pas seulement spirituelle mais aussi sociale et même financière. Il laisse une place, des personnes et des moyens qui lui sont connus vers la certitude de la croyance, mais l’incertitude sociale et financière. Cela peut être un voyage très difficile, encore plus qu’un voyage physique réel.

C’est là que ceux qui sont déjà musulmans peuvent fournir leur aide. Ils accueillent et soutiennent le nouveau converti jusqu’à ce qu’il ait du terrain ferme sous les pieds. Il est pareil à un voyageur qui arrive dans un nouvel endroit, et a besoin d’aide.

La Petite ‘Anssârîte

Pour la première fois au sein d’une mosquée, après des semaines d’hésitation, Emily ignorait l’étiquette appropriée. Elle savait qu’elle devrait porter des vêtements modestes et se couvrir les cheveux d’une certaine manière, mais ne savait pas vraiment comment faire.

Une fois dans le pavillon réservé aux femmes, personne ne lui a vraiment prêté attention. Quelques-une seulement la regardaient de haut en bas, pour son apparence non-soignée. Confuse et gênée, Emily était sur le point de sortir quand Mariam (9 ans) l’a approchée.

– «J’aime ton foulard», dit-elle.
Un peu détendue, Emily lui sourit, la remercie, en ajoutant:  «J’aime le vôtre aussi!».
– « Quel est votre nom? Je ne vous ai jamais vu auparavant ».
– «Je m’appelle Emily».
– Es-tu musulmane? ».
– «Eh bien… pas encore», répond Emily un peu nerveuse.
– « Oh, ça va, ma mère a beaucoup d’amis non-musulmans, donc nous pouvons être amies. »
Emily souriante rétroque: «Bien sûr, nous pouvons devenir amies. »

Mariam, toute excitée, a couru vers sa mère pour lui parler de sa nouvelle amie. La mère, à son tour, s’est précipitée pour rencontrer Emily et l’aider. Depuis ce jour, Emily, Mariam et sa mère, sont toujours vues ensemble.

Incarner L’esprit Des ‘Anssârs

Les nouveaux musulmans sont, donc, des Mouhâjiroun parce qu’ils émigrent du confort du Faux connu vers l’inconfort du Vrai inconnu. Ainsi, ceux qui sont nés musulmans, ou devenus musulmans avant eux, peuvent être considérés comme les ‘Anssârs parce qu’ils les accueillent et les aident à s’installer dans un nouvel endroit.

Du temps du Prophète, les ‘Anssârs l’ont accueilli à Médine et aidé avec ses compagnons qui ont émigrés, pour s’installer et commencer une nouvelle vie. Le Prophète a fait un effort conscient pour que cela se produise, en les liant avec un pacte de fraternité sans précédent. Le lien entre eux était si fort au point qu’ils partageaient leur foyer, leur richesse et leur nourriture.

Ce lien de fraternité s’appuyait sur une croyance partagée en Allah. Le désir de mener un mode de vie islamique, a été l’un des piliers du succès et de l’expansion de l’Islam. Aujourd’hui et pour toujours, nous avons enocre la possibilité d’incarner ce pacte.

Vous pouvez lire la version anglaise originale de cet article ici.