Les 11 Épouses Du Prophète Mohammad – Qui Sont-Elles?

Les Mères des Croyants, qui sont-elles? Vous avez peut-être entendu parler de «Ommahât al-Mou’minîn». Cela se traduit en français par les «Mères des Croyants». En fait, les épouses du Prophète Mohammad (Salla Allah Alaihi Wa Sallam) sont connues sous cette désignation. Elles étaient ses épouses dans ce bas-monde et le seront également dans l’au-delà.

1- Khadîja Bint Khouwaylîd (Née En 556 – Décédée En 619 EC)

«Marie, la fille de `Imrân, était la meilleure des femmes (du monde de son temps) et Khadîja est la meilleure des femmes (de cette nation).» (Boukhârî)

Khadîja était la première épouse du Prophète Mohammad. Elle fut sa rencontre alors qu’elle était devenue la veuve d’un riche marchand. Mais, elle put, grâce à ses efforts, réaliser un immense succès dans le commerce. Dans ce contexte, elle engagea Mohammad pour conduire son commerce caravanier, mais finit vite par trouver en lui un mari approprié.

Selon la plupart des sources, elle avait environ 40 ans, alors que Mohammad n’avait que 25 ans à l’époque de leur union maritale.

Khadîja lui donna six enfants, dont deux fils décédés en bas âge. Elle soutint et encouragea Mohammad quand il avait reçu ses premières révélations et lui resta fidèle quand de nombreux notables Mecquois avaient commencé à s’opposer à lui. De son vivant, Mohammad ne prit aucune autre épouse. Il aimait Khadîja et elle lui manquait et il se souvenait d’elle pour le reste de sa vie.

2- Sawda Bint Zam`a (Date De Naissance Inconnue – Décédée En 674 EC)

Après vingt-cinq ans de mariage, la première épouse du Prophète, Khadîja, rendit l’âme. Il se trouva seul responsable d’élever une petite famille. Il constata que de cette façon, il ne saurait consacrer suffisamment de temps pour appeler les gens à l’Islam. Donc, il décida de se remarier et choisit pour ce une veuve nommée Sawda bint Zam`a.

Sawda et son premier mari faisaient partie des premiers convertis à l’Islam ayant émigré en Abyssinie. Son mari décéda en exil, laissant une pauvre veuve et des jeunes enfants.

Le Prophète Mohammad demanda l’autorisation aux parents non musulmans de Sawda pour l’épouser. Les parents donnèrent leur consentement et lui recommandèrent d’aller obtenir l’approbation de Sawda elle-même.

Suite à cette union qui fusionna le ménage de Sawda et celui du Prophète, le Prophète eut désormais plus de temps pour mener à bien sa mission prophétique. Ils restèrent mariés pendant trois ans avant que le Prophète n’eut pris une autre épouse.

Sawda eut le grand honneur d’émigrer pour l’amour de l’Islam à deux reprises, d’abord vers l’Abyssinie puis vers Médine. Elle était la première d’un certain nombre de veuves que le Prophète avait pris en mariage. Sawda était bien connue pour être gentille, charitable et joviale.

3- `A’icha Bint Abou Bakr (Née En 612 – Décédée En 678 EC)

`A’icha était la fille d’Abou Bakr, l’un des partisans et des amis les plus intimes du Prophète Mohammad. Ces fiançailles contractées depuis le plus jeune âge, renforcèrent de plus en plus leur lien amical. `A’icha fut élevée comme musulmane, puisque la plupart des compagnons proches étaient déjà convertis à l’Islam.

Après leur mariage, elle et le Prophète devinrent extrêmement proches et de nombreux hadiths attestent de ce fait. Elle était sa femme bien-aimée et une érudite particulièrement intelligente de l’Islam. On lui attribue la narration de plus de 2000 hadith. Elle se fit remarquer pour son intelligence vive, son amour de l’apprentissage et son jugement impeccable.

`A’icha était l’une des trois épouses du Prophète Mohammad, ayant mémorisé le Coran tout entier. Parmi ses réalisations notables, citons qu’elle était la seule épouse accompagnant le Prophète quand il avait reçu la révélation et c’était dans les bras de `A’icha que le Prophète rendit le dernier soupir.

`A’icha devint veuve à l’âge de 18 ou 19 ans. Elle continua à divulguer son savoir et à jouer un rôle majeur dans la diffusion de l’Islam pendant plus d’une quarantaine d’années.

4- Hafsa Bint `Omar Ibn Al-Khattâb (Née En 605 – Décédée En 665 CE)

La quatrième épouse du Prophète Mohammad était Hafsa, la fille de l’un des amis de confiance du Prophète Mohammad: `Omar ibn Al-Khattâb. Leur mariage était une alliance politique astucieuse. Hafsa s’était mariée très jeune et avait participé aux émigrations vers l’Abyssinie et la Médine. Malheureusement, à l’âge de dix-huit ans, elle devint veuve. Or, elle eut alors l’honneur d’épouser le Prophète Mohammad, alliant ainsi la famille Al-Khattâb à celle du Prophète.

Hafsa et `A’icha étaient les plus jeunes des épouses du Prophète Mohammad. Elles avaient toutes les deux des personnalités semblables. Elles avaient un fort caractère et étaient déterminées, et pour la plupart, elles semblaient bien s’entendre.

Hafsa était capable à la fois de lire et d’écrire et, comme `A’icha, avait mémorisé tout le Coran. Elle était également pieuse et intelligente et passait des heures à méditer sur les versets du Coran.

Hafsa eut, en outre, le grand honneur d’être la gardienne du premier Mushaf (exemplaire du Coran) qui entra en sa possession après le décès de son père. Elle resta mariée au Prophète pendant huit ans, et après la mort de celui-ci, elle vécut encore trente-quatre ans.

5- Zaynab Bint Khuzayma (Née En 595 – Décédée En 624 EC)

Zaynab était la première des épouses du Prophète Mohammad, qui n’appartenait pas à la tribu de Quraych. Elle décéda moins d’un an après son mariage. Par conséquent, on ne sait que très peu sur elle. Avant ce mariage, elle avait mérité le titre de «Mère des pauvres» ; puisqu’elle assistait les pauvres et se montrait généreuse envers eux.

Pourtant, il y a un certain conflit autour du nombre exact des fois où Zaynab était devenue veuve avant son mariage avec le Prophète Mohammad, que la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur lui.

Cependant, son dernier mari mourut au combat et son mariage avec le Prophète Mohammed créa un précédent à suivre pour les autres. Les hommes musulmans ne craignaient désormais plus que leur mort au combat signifierait la misère et le délaissement pour leurs familles. Il devint une sorte d’honneur d’épouser la veuve d’un défunt.

6- Omm Salama Bint Abou Omayya (Née En 596 – Décédée En 680 EC)

A l’âge de 29 ans, Omm Salama épousa le Prophète Mohammad, après que son premier mari ait succombé à ses blessures reçues en combattant dans la bataille d’Ohoud.

Omm Salama et son mari étaient parmi les émigrés vers l’Abyssinie. Elle fit à plusieurs reprises preuve de patience face aux épreuves et aux tribulations de la vie.

Avec son mari, elle fut parmi les premiers à quitter La Mecque à destination de Médine. Ce fut lorsqu’elle avait été forcée d’accepter la séparation d’avec son mari ainsi que l’enlèvement de son fils. Lors du décès de son mari, elle invoqua Allah, en disant:

«O Seigneur! Récompense-moi pour ce malheur et remplace-le-moi par une chose meilleure, que Seul Toi, l’Exalté et le Puissant, peux m’octroyer.»

Son mariage avec le Prophète d’Allah était l’exaucement de cette invocation. Omm Salama narra plus de 300 hadiths, dont la plupart concernait les femmes. Elle accompagna le Prophète dans plusieurs de ses expéditions et fut mariée à lui pendant sept ans jusqu’à sa mort. Omm Salama survécut à toutes les autres épouses du Prophète et mourut à l’âge de quatre-vingt-quatre ans.

7- Jouwayriyya Bint Al-Hârith (Née En 608 – Décédée En 673 CE)

Capturée lors de la bataille menée contre la tribu Banou Moustaliq, Jouwayriyya attira l’attention du Prophète. Elle était la fille de 20 ans du chef de Banou Moustaliq. Ce mariage rendit possible un compromis entre sa tribu et les musulmans.

Lorsque le Prophète Mohammad épousa Jouwayriyya, cela permit à la tribu d’entrer dans l’Islam avec honneur, en éradiquant l’humiliation due à leur défaite. Dès l’annonce du mariage, tout le butin de guerre qui avait été retiré de Banou Moustaliq, leur fut rendu, et tous les captifs furent libérés.

Jouwayriyya était mariée au Prophète pendant six ans, et vécut encore trente-neuf ans après sa mort. Elle rendit l’âme à l’âge de soixante-cinq ans.

8- Zaynab Bint Jahch (Née 590 – Décédée En 641 CE)

Zaynab, une jeune fille issue de la noble lignée de Quraych était autrefois mariée à Zayd. Celui-ci fut l’esclave affranchi et le fils adoptif du Prophète Mohammad et il fut très proche du Prophète.

Comme toutes les jeunes filles élevées dans un certain luxe, elle avait de très grandes attentes à l’égard du mariage. Pourtant, Zayd ne correspondait pas à la description de l’homme qu’elle avait en tête. Cependant, pour faire plaisir au Prophète, sa famille autorisa le mariage.

Leur mariage houleux fut de courte durée. Pour satisfaire à tous les deux, le Prophète Mohammad leur permit de divorcer. Ceci causa un dilemme car le divorce était mal vu et laissait la femme dans une situation difficile. Ainsi, pour contenter toutes les parties, y compris la famille de Zaynab, elle fut mariée au Prophète Mohammad.

Des versets du Coran furent révélés pour traiter de cette question. En épousant Zaynab, le Prophète Mohammad démontra qu’en Islam, un fils adoptif n’est pas pareil à un fils biologique. Zaynab rejoignit la famille grandissante de Mohammad. Elle était connue pour sa générosité et ses œuvres de charité et décéda dans la cinquantaine.

9- Omm Habîba Bint Abou Soufyân (Née En 589 – Décédée En 666 CE)

Ramlah, alias Omm Habîba, était la fille d’Abou Soufyân, un chef quraychite qui fut à ce stade un ennemi de l’Islam. Elle révéla sa foi sans craindre les conséquences pour elle-même. Elle tint ferme à sa foi lorsqu’elle fut mise à rude épreuve.

Après s’être convertie à l’Islam et avoir subi une oppression persistante, Omm Habîba et son mari firent partie du groupe d’émigrants vers l’Abyssinie. Son mari mourut par la suite. Elle se trouvait seule dans un pays étrange avec une jeune fille et sans aucun moyen de subsistance apparent.

Quand le Prophète entendit parler de sa situation délicate, il offrit de l’épouser. Elle accepta. Le roi d’Abyssinie, qui s’était secrètement converti à l’Islam et était un bon ami de la communauté musulmane naissante, fournit son mahr (dot) et fut témoin de son contrat de mariage. Il fallut quelques années avant qu’elle puisse rejoindre son mari à Médine. Elle fut mariée au Prophète Mohammad pendant quatre ans jusqu’la mort de celui-ci.

10- Safiyya Bint Houyayy Ibn ‘Akhtab (Née En 610 – Mort 670 CE)

Safiyya naquit à Médine à Houyayy ibn ‘Akhtab, le chef de la tribu juive de Banou Nadîr. Banou Nadîr fut expulsée de Médine et installée à Khaybar. En 629 CE, les musulmans remportèrent la bataille de Khaybar et Safiyya fut captivée. Mohammad proposa à Safiyya de se convertir à l’Islam. Elle consentit et devint l’épouse de Mohammad.

Malgré sa conversion, les autres épouses de Mohammad taquinaient Safiyya pour son origine juive. Le Prophète Mohammad dit donc un jour à sa femme:

«Si elles exercent contre toi la discrimination à nouveau, dites-leur que ton mari est Mohammad, ton père était le Prophète Aaron et ton oncle était le Prophète Moïse. Qu’y a-t-il alors de méprisant en cela?»

Safiyya avait vingt et un ans lorsque le Prophète mourut. Elle vécut encore 39 ans et décéda à Médine à l’âge de 60 ans.

11- Maymouna Bint Al-Hârith (Née En 594 – Décédée En 674 CE)

Maymouna, ou Barra comme elle était alors connue, aspirait à épouser le Prophète. Lorsqu’elle s’offrit à lui en mariage, il accepta. Maymouna vécut avec le Prophète pendant un peu plus de trois ans, jusqu’à sa mort. Elle avait un très bon caractère. Son neveu, Ibn `Abbâs, qui devint plus tard le plus grand érudit du Coran, avait tellement puisé dans son savoir.

(Vous pouvez lire la version anglaise originale de cet article ici.)