fbpx

Ads by Muslim Ad Network

La Sîrah Pour Les Nouveaux Convertis

Le Prophète Mohammad Et Abou Bakr Se Frayent Leur Chemin Vers Médine

(Partie 15)

Si quelqu’un voulait vous faire du mal au point de vous tuer, comment auriez-vous réagi ?

Pourriez-vous lui répondre à son acte d’agression par une bonne action ?

C’est exactement ce qui est arrivé au Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) 13 ans après le début de la Révélation. Savez-vous comment avait-il réagi lorsque ses agresseurs tentèrent de le tuer ?

Après s’être protégé du complot meurtrier, il s’arrangea pour restituer les dépôts que ses ennemis avaient gardés chez lui.

Mais avant d’entrer dans les détails, reprenons là où nous en étions la dernière fois.

Ads by Muslim Ad Network

La situation à La Mecque était alors très tendue. La plupart des compagnons du Prophète étaient parvenus à émigrer à Médine. Les Qouraychites tentèrent d’empêcher certains d’entre eux de quitter la ville, comme Omm Salama, comme le montre l’article précédent. Mais la plupart des hommes purent partir, même si certains eurent dû abandonner leurs fortunes et leurs biens, comme Souhayb Ar-Roumî.

Il restait désormais deux compagnons éminents à La Mecque avec le Prophète : Abou Bakr et `Alî. Un jour, Abou Bakr demanda au Prophète la permission de partir pour Médine. Mais le Prophète lui demanda d’être patient et d’attendre. Abou Bakr vit dans cette réponse le signe qu’il pourrait avoir le privilège de voyager avec le Prophète.

Pour se préparer, Abou Bakr chercha deux chamelles et fit les préparatifs du voyage. Parallèlement, bien que les Qouraychites aient autorisé certains compagnons à quitter la ville, ils ne purent pas parvenir à un consensus sur ce qu’il fallait faire avec le Prophète. Fallait-il aussi le laisser partir pour se débarrasser de lui ? Ou devraient-ils le tuer avant qu’il ne parte pour Médine?

Un Complot Et Un Secours Divin

Ainsi, un jour, les dirigeants Qouraychites se réunirent pour décider quoi faire. Tuer le Prophète n’était pas une option pour une seule tribu. Cela ne mènerait qu’à la vengeance et aux représailles.

En définitive, ils décidèrent de choisir un jeune homme robuste de chaque tribu. Ces hommes se rassembleraient chez le Prophète Mohammad pour le tuer tous ensemble. De cette façon, le clan du Prophète, les Banou Hâchim, ne serait pas en mesure de prendre leur revanche. Les Qouraychites présumèrent que les Banou Hâchim ne seraient pas à même de combattre toutes les tribus et qu’ils finiraient par se contenter d’accepter le prix du sang.

Allah (l’Exalté) décrit leur complot dans le Coran :

« (Et rappelle-toi, O Mohammad) le moment où les mécréants complotaient contre toi pour t’emprisonner ou t’assassiner ou te bannir. Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes. » (Coran 8:30)

Ce jour-là, Gabriel informa le Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) qu’il devait quitter la Mecque immédiatement. Le Prophète se précipita vers la maison d’Abou Bakr et l’informa qu’il avait maintenant la permission divine de faire le voyage.

Abou Bakr demanda de l’accompagner, et le Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) accepta. Avec des larmes de joie, Abou Bakr offrit au Prophète la chamelle qu’il avait préparée pour le voyage. Le Prophète accepta mais insista pour lui en payer le prix.

Pendant ce temps, le Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) avait plusieurs problèmes à régler. D’abord, il avait besoin d’assez de temps pour quitter la ville à l’insu des Qouraychites. Il demanda donc à son cousin `Alî de se coucher dans son lit et de se couvrir de son manteau vert.

En pleine nuit, alors que sa maison était assiégée, Allah (l’Exalté) fit endormir ses ennemis. Grâce à la protection d’Allah, le Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) fut en mesure de partir en toute sécurité.

« et Nous mettrons une barrière devant eux et une barrière derrière eux ; Nous les recouvrirons d’un voile : et voilà qu’ils ne pourront rien voir. » (Coran 36:9)

Le Digne De Confiance (Al-‘Amîn)

Le Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) se dirigea alors vers la maison d’Abou Bakr. Tous deux quittèrent la ville sur-le-champ, en se dirigeant vers le sud au lieu du nord pour regagner Médine. Le Prophète demanda à `Alî de rester sur place pour rendre aux habitants de La Mecque les biens qu’ils gardaient auprès de lui.

C’est l’une des bonnes décisions prises par le Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) au cours de ce voyage. Même face à un danger extrême, il resta honnête et digne de confiance. Il ne trahit jamais ceux qui l’avaient trahi. Plutôt, il répondit à une mauvaise action par une bonne.

Cela faisait partie des enseignements divins qu’Allah (l’Exalté) lui avait inculqués, comme Il le dit dans le Coran :

« La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur ; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. » (Coran 41:34)

Trois Jours Passés Dans Une Grotte

Les deux hommes cherchèrent refuge dans une grotte à l’extérieur de La Mecque ; c’était la grotte Thawr. La grotte se trouvait au sud, alors que Médine était au nord.

`Abd-Allah, le fils d’Abou Bakr, venait à la grotte la nuit avec les dernières nouvelles de La Mecque.

Entre-temps, les Qouraychites avaient lancé une opération de recherche massive. Quiconque aurait trouvé Mohammad et l’aurait ramené mort ou vivant recevrait une récompense de cent chameaux. Ainsi, tant de gens étaient à leur recherche.

Asma’, la fille d’Abou Bakr, leur apportait des provisions, alors qu’un berger amenait ses moutons à la montagne où se trouvait la grotte pour effacer les traces de leurs pas.

Mais un jour, des hommes de Qouraych arrivèrent au mont et grimpèrent jusqu’au-devant de la grotte. Pris de frayeur, Abou Bakr dit au Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) que s’ils baissaient les yeux, ils les auraient trouvés. Pour calmer son ami intime, le Prophète Mohammad répondit comme indiqué dans le Coran :

« Si vous ne lui portez pas secours… Allah l’a déjà secouru, lorsque ceux qui avaient mécru l’avaient banni [de La Mecque], deuxième de deux. Quand ils étaient dans la grotte et qu’il disait à son compagnon : “Ne t’afflige pas, car Allah est avec nous.” Allah fit alors descendre sur lui Sa sérénité et le soutint de soldats (Anges) que vous ne voyiez pas… » (Coran 9:40)

Bien Planifier Fait Partie De La Confiance En Allah

Comment un nouveau converti, ou un né musulman, peut-il bénéficier de ce voyage incroyable ?

Une leçon importante est que nous devons faire de notre mieux en planifiant toujours à l’avance. Après avoir planifié le voyage de ses compagnons à Médine, le Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) fit son propre plan de voyage. C’était un plan très précis et fiable.

Certains musulmans qui mal comprennent l’islam pensent que faire confiance à Allah signifie ne rien faire ; compter uniquement sur l’aide divine. Ils ont tort. Cette attitude est connue sous le nom de « tawâkkoul » qui est l’opposé du « tawakkoul » qui est la véritable confiance placée en Allah.

Après avoir fait le meilleur plan et déployer les meilleurs efforts, le cœur d’un croyant devrait alors se calmer. Nous devrions essayer d’être comme le Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam), en ayant la confiance qu’Allah nous donnera les meilleurs résultats.

Une autre leçon importante est de rester toujours honnête et digne de confiance, même face à l’injustice. Le Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) aurait pu facilement emporter les richesses des Qouraychites avec lui à Médine. Personne ne l’aurait blâmé ; après tout, ils étaient sur le point de le tuer.

Sauvé Du Danger

Après avoir passé trois jours dans la grotte, le Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) et Abou Bakr rencontrèrent leur guide à Médine. C’était un guide expert non musulman qui connaissait un chemin vers Médine que la plupart des gens ignoraient.

Au lieu de les emmener par la route habituelle vers le nord, ils allèrent d’abord vers le sud en direction de la ville de Djeddah. Puis ils se dirigèrent vers le nord, en empruntant la route côtière pour éviter les hommes de Qouraych qui restaient aux aguets pour les attraper.

En chemin, ils rencontrèrent deux non-musulmans. Le premier était Sourâqa ibn Mâlik. Celui-ci essaya en vain de les attraper. L’autre était une femme nommée Omm Ma`bid. Elle donna une description très précise du Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam), bien détaillée dans Sahîh Al-Boukhârî et d’autres recueils de Hadith.

Que S’est-Il Passé Ensuite ?

Deux semaines environ après son départ, le Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) arriva à Qoubâ’, près de Médine. Plus d’événements seront détaillés dans la prochaine partie de cette série, si Allah le veut.

Restez à l’écoute… Pour consulter le texte originel en anglais, veuillez visiter ce lien.