fbpx
La Sîrah Pour Les Nouveaux Convertis

Le Prophète Mohammad Agressé A La Mecque

(Partie 5)

En tant que nouveau converti à l’islam, que devriez-vous faire si vous vous trouviez dans un environnement hostile, ciblé et en proie aux abus pour être visiblement musulman (par exemple, porter le voile ou avoir de la barbe) ?

Dans une telle situation, le sentiment d’injustice que vous ressentez est susceptible d’être très fort. C’est un sentiment tout à fait naturel.

Mais la patience est la clé pour faire face aux abus et à l’injustice.

Blue Angel Farm Multivitamin

Quoi que vous fassiez, ne vous laissez pas envahi par le regret et l’apitoiement sur vous-même. Comme nous l’avons mentionné dans la Partie 4, les premiers convertis à l’islam connurent de très rudes épreuves. Mais, animés d’une foi forte, ils furent capables de surmonter l’intimidation et l’injustice.

Priorités Des Convertis

La priorité absolue pour les nouveaux convertis est de prendre toutes les mesures nécessaires pour se protéger du mal. Les objectifs supérieurs de la charia sont la protection de la religion, de la vie, de l’intellect, de la descendance, de la dignité et de la propriété (richesse). Or, les musulmans ne devraient pas prendre de risques inutiles qui pourraient compromettre l’un de ces piliers.

De nos jours, surtout en vivant en Occident ou dans les pays non musulmans en général, nous devons être sages et prudents. En tant que citoyens, nous sommes protégés par la loi du pays dans lequel nous vivons, tout comme nos concitoyens d’autres confessions et origines. Mais nous devons veiller à ce que nous soyons impliqués dans les collectivités au sens large. Il faut éviter à tout prix de s’isoler.

Pour Une Intégration Communautaire

Entretenir des relations de bon voisinage, est une autre priorité absolue en Islam. Nos voisins non musulmans sont tout aussi importants que nos voisins musulmans. Donc, ne vivons pas à part d’eux. L’islam favorise l’ouverture, le dialogue et les bons rapports avec les personnes d’autres confessions. Ne vous détachez donc pas de vos amis, de vos proches, de vos voisins et de vos collègues non musulmans.

Le Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) a dit :

« L’archange Gabriel n’a cessé de me recommander le voisin ; à tel point que j’ai cru qu’il allait avoir droit à l’héritage. »  (Boukhârî)

Alors prenez grand soin de vos voisins et assurez-vous de ne jamais les offenser, comme l’a dit le Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) :

« Celui qui croit en Allah et au Jour dernier, qu’il honore son voisin. » (Boukhârî)

Grâce à cette approche, nous veillons à vivre parmi nos voisins musulmans et non musulmans dans la paix et l’harmonie. Cet environnement positif est la base pour que nous sentions en sécurité dans nos maisons, comme l’a dit le Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) :

« Celui d’entre vous qui se réveille le matin ne souffrant d’aucun mal dans son corps, en sécurité parmi les siens et possédant la nourriture de sa journée, c’est comme si l’on avait amassé pour lui tous les biens de ce bas monde. » (Tirmidhî)

Les Complots d’Abou Jahl

Les premiers convertis firent face à de nombreuses épreuves avec un courage et une bravoure incroyables. Leur foi et leur croyance inébranlables en le Prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) leur permirent d’endurer l’intimidation, les abus et parfois la torture auxquels ils avaient été confrontés.

Les plus faibles parmi eux étaient les plus touchés. Mais, même ceux issus de noble ascendance étaient ciblés pour être musulmans. À ce stade du début de l’appel public à l’islam, même le prophète Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) ne fut pas épargné des persécutions des Quraychites.

Abou Jahl, l’un des pires ennemis du Prophète, jura que s’il voyait Mohammad (que la Salla Allah Alayhi Wa Sallam) prier, il marcherait sur sa tête. A cette époque, le Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) avait l’habitude de prier en public devant la Ka`bah. Un jour, quand Abou Jahl le vit prosterné, il se dirigea vers lui pour réaliser sa menace.

Soudain, cependant, il commença à se retirer de l’endroit où priait le Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam). Il semblait repousser quelque chose avec ses mains.

De retour auprès des siens, ils lui demandèrent ce qui s’était passé. Il leur dit qu’il avait vu un feu le séparer de Mohammad (la Salla Allah Alayhi Wa Sallam).

Allah (Exalté soit-Il) avait envoyé des anges pour protéger Son prophète de cette attaque. Il a également révélé ces versets coraniques qui pointent cet incident dans la seconde moitié du chapitre 96 :

« As-tu vu celui qui interdit à un serviteur d’Allah (Mohammad) de célébrer la Salât? Est-il sur la bonne voie, ou ordonne-t-il la piété? Vois-tu s’il dément et tourne le dos? Ne sait-il pas que vraiment Allah voit? Mais non! S’il ne cesse pas, Nous le saisirons certes, par le toupet, le toupet d’un menteur, d’un pécheur. Qu’il appelle donc son assemblée. Nous appellerons les gardiens (de l’Enfer). Non! Ne lui obéis pas; mais prosterne-toi et rapproche-toi. » (Coran 96:9-19)

Abou Bakr Vient Au Secours Du Prophète

Un autre incident eut lieu près de la Ka`ba alors que le Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) était en train de prier. Cette fois, un autre ennemi féroce, `Uqba ibn ‘Abî Mou`ayt, vint de derrière le Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) et tenta de l’étrangler avec son vêtement. Le Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) étouffait et ne pouvait plus bouger. Mais, dès qu’Abou Bakr eut vent de l’incident, il se précipita à son secours.

Fâtima Vient A La Rescousse De Son Père

À d’autres occasions, le mal dirigé contre le Prophète (la Salla Allah Alayhi Wa Sallam) n’était pas seulement physique mais aussi d’ordre émotionnel. Un jour qu’il (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) priait, Abou Jahl suggéra à `Uqba ibn ‘Abî Mou`ayt de jeter les restes d’un chameau mort sur la tête de Mohammad (Salla Allah Alayhi Wa Sallam).

`Uqbah accepta de relever le défi. Il chercha les restes d’un chameau qui avait été abattu à La Mecque la veille. Puis ; il se rendit auprès du Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam). Il attendit de voir celui-ci prosterné pour jeter  les restes sur sa tête et son dos.

Les badauds éclatèrent de rire et se moquèrent du Prophète (la Salla Allah Alayhi Wa Sallam), qui resta prosterné pendant un moment. Peu de temps après, sa fille Fâtima, alors âgée de 8 ou 9 ans à l’époque, fut informée de ce qui s’était passé. Eplorée, elle accourut à la rescousse de son père.

Elle le débarrassa de toutes les saletés et lui nettoya le dos. Suite à cela, le Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) rentra chez lui en compagnie de sa fille. On ne peut qu’imaginer la douleur qu’ils avaient tous les deux endurés lors d’une si vilaine épreuve.

Au fil du temps, la situation s’aggrava de plus en plus. Quelques années plus tard, les Quraychites machinèrent un complot pour tuer le Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) et se débarrasser de lui une fois pour toutes.

Le prochain article de cette série continuera à faire la lumière sur les événements survenus dans les années 4 et 5 de la Révélation, y compris la première migration des convertis hors de La Mecque.

Restez à l’écoute… Pour consulter le texte originel en anglais, veuillez visiter ce lien.