Le Pouvoir D’un Cœur Reconnaissant

Tu t’endors en fermant les yeux. Cependant, la vigueur continue de couler dans vos veines et vos nerfs, vivifiant ton corps, sans jamais cesser ni ralentir. Qui les maintient en vie, actifs et vigilants pour vous? Qui les a créés et les a fait fonctionner à partir de rien, si ce n’était Allah?

Tu n’as pas été créé sur ta demande, de même pour le bébé ou l’embryon, ils ne demandent pas subsistance, mais c’est Allah qui les pourvoit de par Sa volonté. C’est plutôt le Généreux Donateur et Glorieux Créateur Qui a fait tout pour vous, par Sa Grâce. Certes, Il est Miséricordieux envers vousplus que vous l’êtes envers vous-même.

Signification De La Reconnaissance

Support AboutIslam in 2021

Le terme «reconnaissance» est – au même titre que celui de «gratitude» – renvoie à la louange et à l’exaltation, et c’est là que réside sa valeur et son mérite.

Il importe, cependant que la langue exprime la gratitude tout en la ressentant dans le cœur et en la reconnaissant en son for intérieur, qu’Allah, en tant que source de tout bien octroyé, est Seul digne de tout remerciement.

À chaque clignement des yeux et à chaque battement du cœur, Allah Se fait connaître auprès de toute l’humanité par Ses bénédictions accordées et Ses dons octroyés.

Ces bénédictions et bienfaits, qui se renouvellent chaque jour et chaque nuit, doivent être reçus avec reconnaissance et remerciement envers Celui qui les a accordés.

«Et c’est Lui qui a assigné une alternance à la nuit et au jour pour quiconque veut y réfléchir ou montrer sa reconnaissance.» (Coran 25 :62)

Si vous offrez de la nourriture et un abri à quelqu’un, lui payey ses dettes, ou l’élèvez à un haut rang, puis, le voilà qu’il vous méprise ou vous tourne le dos malgré la bonté que vous lui avez déjà témoignée, vous le taxerez, certes, d’ingratitude et de méconnaissance.

Que pensesz-vous donc du Seigneur de l’Univers – qui crée à partir de rien, assure la subsistance, et nous comble de Ses grâces et faveurs au fil des ans, – en voyant ceux qui vivent de Ses bénédictions et s’en réjouissent, deviennent Ses opposants les plus tenaces et les plus résolus!

«Il a créé l’homme d’une goutte de sperme; et voilà que l’homme devient un disputeur déclaré.» (Coran 16: 4)

Ingratitude

L’ingratitude est une bassesse. Le flot incessant de bienfaits est simplement gratifié de la sorte, en reniant le Donateur Suprême et en L’Offensant ouvertement!

En persistant dans cette attitude, le droit à encore plus est réduit à rien du tout! C’est pourquoi l’ordre est donné à tous les humains de remercier leur Seigneur et de Lui manifester leur gratitude.

Pourtant, la gratitude n’est pas une tâche aussi difficile nécessitant tant de patience. C’est plutôt le chemin de la perfection que les gens doivent emprunter avec détermination et en toute loyauté.

«Ô les croyants! Mangez des (nourritures) licites que Nous vous avons attribuées. Et remerciez Allah, si c’est Lui que vous adorez.» (Coran 2:172)

Se montrer pleinement reconnaissant envers les faveurs d’Allah, leur Pourvoyeur, avec quiétude et euphorie, rend digne de recevoir plus. Les bénédictions entre les mains d’une telle personne reconnaissante, sont comme de l’eau versée sur une terre fertile qui regorge de fleurs et de fruits. Verser plus ne peut pas être refusé ou retenu.

A l’opposé, arroser une terre aride est un gaspillage, et dès lors, l’eau est coupée.

«Si vous êtes reconnaissants, très certainement J’augmenterai [Mes bienfaits] pour vous. Mais si vous êtes ingrats, Mon châtiment sera terrible.» (Coran 14:7)

Une punition sévère s’avère donc légitimée pour la méchanceté de l’ingratitude.

Qu’est-ce que les gens perdront s’ils apprécient les bénédictions d’Allah, le Donateur, avec un cœur reconnaissant, en disant tout simplement: «Merci». Ou bien est-ce trop difficile?!

La Gratitude Du Prophète

La gratitude est plus un sentiment qu’un simple mouvement des lèvres. C’est un sentiment qui s’est superbement traduit en actions et comportements sincères tout au long de la journée et de la vie du Prophète Mohammad (Sallah Allah Alaihi Wa Sallam).

A chaque fois qu’il se réveillait, il disait:

«Louange à Allah qui m’a rendu mon âme, a rendu mon corps sain et m’a permis de me souvenir de Lui.»

A chaque fois qu’il finissait de manger, il disait:

«Louange à Allah qui nous a nourris, étanché notre soif et nous a rendus musulmans.»

A chaque fois qu’il venait de satisfaire ses besoins naturels, il disait:

«Louange à Allah qui m’a fait goûter les douceurs de cet aliment, qui a conservé en moi ses matières nutritives et m’a débarrassé de celles qui sont nuisibles».

A chaque fois qu’il portait un nouveau habit, il disait:

«Louange à Allah qui m’as vêtu de cet habit et me l’a accordé sans ni force ni puissance de ma part.»

A chaque fois qu’il retournait d’un voyage, il disait:

«Nous sommes revenus, repentants, adorant et louant notre Seigneur.»

A chaque fois qu’il lui arrivait quelque chose de plaisait, il disait:

«Louange à Allah qui par Sa grâce, toutes les bonnes choses arrivent à perfection.»

A chaque fois qu’il se passait quelque chose qui lui déplaisait, il disait:

«Louange à Allah en toutes circonstances.»

Et en priant, il disait:

«Ô Allah, aide-moi à me souvenir de Toi, et aide-moi à Te rendre un culte parfait.»

Le Plan De Satan

Quel a été le plan ourdi par Satan contre le genre humain après avoir été expulsé du paradis?

Ses efforts vengeurs consistaient à priver les humains de leur contentement et à les rendre ingrats.

Ses efforts vengeurs étaient de les distraire et de les aveugler en les couvrant des voiles de l’insouciance, de sorte qu’ils jouissent des bienfaits d’Allah sans daigner Le remercier et qu’ils voient Ses signes merveilleux sans daigner Le glorifier.

Quand les bêtes trouvent de la nourriture, elles la dévorent tout simplement sans rien sentir d’autre. Et quand elles manquent de nourriture et ont faim, elles ne pensent à rien d’autre. Tandis que lorsqu’elles sont en bonne santé, elles courent et sautent. Mais une fois devenues malades, elles se couchent et se reposent, sans se rendre compte de rien d’autre.

Elles ne connaissent pas la patience au moment de l’affliction ni la gratitude au moment de la satisfaction.

C’est le genre de vie que Satan veut que l’humanité vive, sans se souvenir d’Allah ni Le remercier.

C’était le serment prêté par Satan le jour où il a été chassé du ciel.

«Puisque Tu m’as mis en erreur, dit [Satan], je m’assoirai pour eux sur Ton droit chemin, puis je les assaillirai de devant, de derrière, de leur droite et de leur gauche. Et, pour la plupart, Tu ne les trouveras pas reconnaissants.» (Coran:16-17)

Les Conséquences De L’ingratitude

La pire sorte d’ingratitude, c’est quand elle devient un sentiment collectif dans lequel se vautre toute une nation. Comme s’il existait un consentement tacite partagé entre eux, pour ne rien mentionner de bon au sujet d’Allah, et même d’engouffrer Ses bienfaits, tout en les attribuant à quelqu’un d’autre que Lui.

Les nations précédentes, telles que ‘Ad et Thamud, ont-elles été détruites pour une cause autre que l’ingratitude?!

Il a été dit aux ‘Ad:

«Et rappelez-vous quand Il vous a fait succéder au peuple de Noé, et qu’Il accrut votre corps en hauteur (et puissance). Eh bien, rappelez-vous les bienfaits d’Allah afin que vous réussissiez.» (Coran 7.69)

 Il a été dit aux Thamud:

«Et rappelez-vous quand Il vous fit succéder aux Aad et vous installa sur la terre. Vous avez édifié des palais dans ses plaines, et taillé en maisons les montagnes. Rappelez-vous donc les bienfaits d’Allah et ne répandez pas la corruption sur la terre “comme des fauteurs de trouble”.» (Coran 7 :74)

Le flot de bénédictions et de bienfaits qui a coulé sur leurs territoires, passait inaperçu aux yeux de ces peuples ingrats. Par conséquent, à cause de leur ingratitude, ils ont été privés et dépossédés de ce qu’ils niaient, et ainsi leur tourment était justifié.

L’humanité est avertie de ne pas emprunter des chemins aussi pernicieux.

«Souvenez-vous de Moi donc, Je me souviendrai de vous. Remerciez- Moi et ne soyez pas ingrats envers Moi.» (Coran 2:152)

Mais malgré les avertissements d’Allah, seuls quelques-uns reconnaissent Ses faveurs ou se sentent reconnaissants.

«alors qu’il y a peu de Mes serviteurs qui sont reconnaissants.» (Coran 34: 13)

Extrait du livre «Le Côté Emotionnel De L’islam» par cheikh Mohammad Al-Ghâzalî.


(Vous pouvez lire la version anglaise originale de cet article ici.)