Le Culte De La Virginité

La virginité, ce sujet tabou, intéresse sincèrement beaucoup de personnes. Dans cette vidéo, Prof. Ismaïl Mounir en discute. Surtout, il y souligne ce qu’en dit l’Islam.  Il y cherche également à faire la distinction entre ce qui relève des cultures et des traditions et ce qui est religieux.

Pourquoi Parler De Ce Sujet?

A vrai dire, ce sujet impacte nos vies d’aujourd’hui. Une question importante hante l’esprit de tout jeune homme voulant se marier: a-t-il droit à s’informer sur la virginité de sa future épouse ou pas? Une question qui semble déplacée au regard de la mariée! Mais, est-ce qu’elle doit y répondre forcément?

Puis, il y a des jeunes hommes qui mettent la virginité comme condition sine-qua-none dans le choix de leur épouse. Selon leur jugement, si elle n’est pas vierge; elle doit être forcément de mauvaise vie.

Il y a aussi tout ce qui est lié à la manière dont on détermine si la femme est vierge ou pas. Si jamais l’hymen est déchiré, donc son honneur sera entaché.

De plus, il y a toutes ces coutumes liées au culte de la virginité. Ses coutumes ont pour objectif de montrer un drap ensanglanté pour prouver que la mariée était bien vierge. Alors qu’elle peut être vierge et ne pas signer lors de son premier rapport!

Abordons maintenant la virginité à travers plusieurs points.

1er Point: Pas De Distinction Entre Homme Et Femme

En islam, il n’y a aucune différence à faire entre la perte de la virginité chez l’homme ou la femme. Très souvent, on considère que la perte de virginité de la femme, est très grave, voire une honte. Mais, quand il s’agit de l’homme; cela devient chose insignifiante. Or, islamiquement parlant, le péché de la fornication ou de l’adultère est aussi grave pour la femme tout comme pour l’homme.

2ème Point: L’exemple Donnée Par Le Prophète

Dans ce contexte, notre Prophète bien-aimé Mohammad nous donne l’exemple. En fait, il a épousé plusieurs femmes dont une seule était vierge. Il s’agit de la mère des croyants, `A’ïcha (qu’Allah l’agrée).

Lorsque le Prophète s’est marié avec Khadîja (qu’Allah l’agrée) lui était vierge, alors qu’elle avait déjà été mariée et avait eu des enfants.

Donc, celui qui souhaite se marier, qu’il prenne pour exemple le Prophète Mohammed. Apprenez à juger les femmes sur leur présent et ne cherchez pas à vouloir fouiller dans leur passé. Certes, fouiller dans le passé d’une personne, c’est très maladroit.

D’ailleurs il se peut qu’une personne ait fait des mauvaises choses par le passé et qu’elle s’en soit repentie sincèrement. Ainsi, ce qui compte c’est l’état dans lequel est cette personne aujourd’hui.

3ème Point: Ne Pas Juger La Non Vierge

De surcroît, il est extrêmement important de ne pas juger celles ayant perdu sa virginité en raison d’un mariage précédent. Parfois, elles sont considérées comme mauvaises et impures et se voient exclues à jamais du lien marital. Certes, cette manière de voir les choses est exécrable et repoussante. Cela surtout n’a absolument rien à voir avec l’islam, le Coran ou la Sunna.

Aujourd’hui également la virginité d’une femme est évaluée selon l’état de son hymen. Si celui-ci est déchiré, donc elle se verra mise à l’index. Or un hymen peut se déchirer de manière accidentelle en faisant du vélo ou de l’équitation par exemple. Ceci a donné lieu à une obsession faisant que certaines personnes cherchent à se faire réparer l’hymen par de la chirurgie.

4ème Point: Exiger La Virginité De Son Partenaire

En droit musulman, exiger que son futur partenaire est vierge, fait l’objet de maints jugements. Une telle question n’est ni obligatoire ni interdite. Partant, le partenaire concerné est libre d’y répondre ou pas. Une telle question dépend tout simplement d’un accord entre les deux partenaires; puisque tous les deux ayant fait un effort pour se préserver avant le mariage.

En conséquence, la virginité de la femme seule ne doit pas être sacralisée d’autant plus qu’il n’y a aucune différence entre homme et femmes dans ce contexte. Ce n’est pas parce qu’il est plus facile d’incriminer la femme pour perte de virginité qu’on laisse l’homme à l’abri… 

5ème Point: Préserver L’intimité Des Gens

Dans sa recherche de la conjointe idéale, un homme de bien ne cherche pas à révéler à tout le monde qu’une telle fille est non vierge, suite à une mouqabala (rencontre) qui ne finit pas par le mariage. Il y a des femmes qui sont ainsi dénigrées et calomniées.

Or, lorsque vous dévoiler une chose qu’Allah a cachée, Allah dévoilera à vous aussi vos péchés. Donc faites très attention à respecter l’honneur des gens, car l’honneur des gens en islam, est extrêmement sacré.

Une femme a pu perdre sa virginité par le passé et cela n’empêche pas le fait qu’elle ait pu se repentir, qu’elle ait pu se rectifier et qu’elle ait pu avoir aussi des circonstances atténuantes. Surtout, cela n’empêche pas de penser qu’aujourd’hui elle est parfaitement pieuse et capable de se marier et d’être une bonne épouse.

6ème Point: La Nuit De Noces

Ne laissez personne sous prétexte d’une coutume, interférer dans votre intimité en prétextant de vouloir avoir une preuve de la virginité de la nouvelle mariée. Cela ne fait absolument pas partie de la Sunna du Prophète et c’est plutôt une abomination et un péché manifeste.

Donc, tout ce qui relève de la nuit de noces en islam c’est quelque chose qui doit rester dans le cadre de l’intimité et en aucun cas cela doit être dévoilé.

Enfin, si une personne s’est préservée la chasteté et qu’elle exige de son futur partenaire également la préservation; alors cela peut se comprendre. Toutefois, il ne faut pas en faire une obsession.  

En conclusion, il faudrait apprendre à recentrer ses critères de choix pour un choix plus éclairé et plus conforme à la Sunna du Prophète.