Ads by Muslim Ad Network

La Pluie, Le Coran Et Nos Cœurs : Quel En Est Le Lien?

La pluie – c’est une bénédiction merveilleuse. Mais seuls ceux qui ont été obligés de vivre une pénurie de pluie réalisent ce que cela signifie.

Allah mentionne le sujet de la pluie à plusieurs reprises dans le Coran. Par exemple, Il dit :

Premarital Prep Masterclass.. Join the Workshop

« Allah, c’est Lui qui a créé les cieux et la terre et qui, du ciel, a fait descendre l’eau ; grâce à laquelle Il a produit des fruits pour vous nourrir. Il a soumis à votre service les vaisseaux qui, par Son ordre, voguent sur la mer. Et Il a soumis à votre service les rivières. » (Coran 14:32)

« Nous envoyons les vents fécondants. Et Nous faisons alors descendre du ciel une eau dont Nous vous abreuvons et que vous n’êtes pas en mesure de conserver. » (Coran 15:22)

Allah dans ces versets coraniques tout comme dans tant d’autres met en évidence le processus par lequel la pluie facilite la vie sur terre.

Il existe de vastes zones sur terre qui ne sont rien d’autre qu’un sol sec et craquelé. Les gens y ont abandonné l’espoir de voir un jour de la verdure ou de sentir l’odeur de la terre humide. Ces endroits sont pratiquement morts, car aucune vie ne peut y être maintenue.

Mais quand Allah fait tomber la pluie, même ces parcelles de terre mortes peuvent être ramollies et rendues fertiles.

Ads by Muslim Ad Network

« Celui qui a fait descendre l’eau du ciel avec mesure et avec laquelle Nous ranimons une cité morte [aride]. Ainsi vous serez ressuscités » (Coran 43:11)

Les abeilles, les oiseaux et les animaux, lorsqu’ils parcourent la terre, laissent derrière eux des graines sèches et dures. Celles-ci tombent sur la terre et y restent, sans vie, jusqu’à ce que la pluie tombe sur elles. Ensuite, la terre nourrit ces graines jusqu’à devenir une végétation luxuriante. Mais là encore, cette verdure n’est pas monotone, loin de là.

Il existe des millions d’espèces de plantes différentes sur terre. Il suffit de compter le nombre de plantes différentes dont nous bénéficions dans notre vie quotidienne – céréales, légumes, épices, fruits – de tant de variétés. Et tout cela est provoqué par la pluie qui tombe du ciel.

« Et c’est Lui qui, du ciel, a fait descendre l’eau. Puis par elle, Nous fîmes germer toute plante, de quoi Nous fîmes sortir une verdure, d’où Nous produisîmes des grains, superposés les uns sur les autres ; et du palmier, de sa spathe, des régimes de dattes qui se tendent. Et aussi les jardins de raisins, l’olive et la grenade, semblables ou différent les uns des autres. Regardez leurs fruits au moment de leur production et de leur mûrissement. Voilà bien là des signes pour ceux qui ont la foi. » (Coran 6:99)

Cœurs Morts Ressuscités

Ceci en soi est une bénédiction inimaginable de la part d’Allah. Mais il y a une signification métaphorique beaucoup plus profonde de la raison pour laquelle la pluie est tant mentionnée dans le Coran.

Tout comme Allah fait descendre la pluie du ciel sur la terre, Il fait également descendre la révélation divine. Et la révélation qu’Il nous a envoyée est le Coran. L’analogie est faite entre la pluie et le Coran. Tout comme la pluie peut adoucir la terre morte, le Coran peut adoucir les cœurs morts.

Prenez le passage suivant de la sourate Al-Hadîd :

« Le moment n’est-il pas venu pour ceux qui ont cru, que leurs cœurs s’humilient à l’évocation d’Allah et devant ce qui est descendu de la vérité [le Coran]? Et de ne point être pareils à ceux qui ont reçu le Livre avant eux. Ceux-ci trouvèrent le temps assez long et leurs cœurs s’endurcirent, et beaucoup d’entre eux sont pervers. * Sachez qu’Allah redonne la vie à la terre une fois morte. Certes, Nous vous avons exposé les preuves clairement afin que vous raisonniez. » (Coran 57:16-17)

Cœurs De Croyants

Et tout comme il y a tellement de différents types de plantes qui fleurissent grâce à la pluie, il y a de nombreux types de croyants qui fleurissent grâce au Coran. Pensez aux cœurs des croyants comme à la terre et à la foi comme des graines dans les cœurs qui attendent la pluie du Coran pour commencer à se développer. Mais une fois que cette foi commence à jaillir de nouvelles feuilles, vous vous rendez compte qu’elle est différente de celle d’un autre cœur.

Chaque croyant a une personnalité unique, un ensemble unique de vertus et de vices, d’expériences de vie, d’idéologies, d’amours et de haines, de rêves et d’inclinations. Nous avons tous le même objectif – le paradis et l’agrément d’Allah. Mais le chemin que nous prenons pour atteindre cet objectif peut être très différent.

Ainsi, la voie qu’une sœur pourrait choisir pour atteindre cet objectif est d’apprendre et de diffuser des connaissances et de partager des expériences de vie par l’écriture. Une autre sœur pourrait prier « Qiyam-Al-Layl » tous les soirs et jeûner tous les lundis et jeudis. Une troisième sœur pourrait choisir de rendre son mari heureux. Pourtant, une quatrième pourrait travailler comme hôtesse de l’air pour soutenir son pauvre frère invalide. Et une cinquième sœur ne ferait rien d’autre que lutter pour prier les dix-sept rak`a de prières quotidiennes malgré une maladie chronique douloureuse.

Selon vous, laquelle parmi ces femmes remportera-t-elle la course ? Laquelle atteindra le paradis en première – celle qui priait « Qiyam-Al-Layl », ou celle qui s’acquittait seulement des cinq prières obligatoires ? Laquelle d’entre elles l’atteindra en dernière  – Celle qui était à la recherche des connaissances ou l’hôtesse de l’air ?

Qui peut juger ? Quel est le critère de mesure? Combien de prières faites-vous ? Et combien de connaissances gagnez-vous ? Combien de vêtements portez-vous ?

Le seul critère de mesure est la santé du cœur, et cela n’est connu que d’Allah. Qui a le cœur le plus vivant et le plus imprégné du Coran.

Quel est le meilleur – le blé ou la grenade ? La noix de coco ou les oignons, la rose ou l’herbe ?

Maintenant, la question en elle-même est inutile, car on ne peut pas comparer différentes espèces de plantes, ni différents types de cœurs.

Si nous pouvons vivre avec le fait qu’il existe un million de types de plantes, pourquoi ne pouvons-nous pas accepter les différences entre les cœurs ? Tout comme ces espèces végétales, chaque cœur a un rôle particulier à jouer dans ce monde, et chaque cœur soutient et renforce les autres, formant une structure de foi robuste. Du moins, c’est la façon dont cela est censé être.

Nous ne pouvons pas construire toute la structure de la foi par nous-mêmes. Mais nous pouvons faire notre part si nous laissons le Coran raviver nos cœurs et ceux de notre entourage, et vivre en harmonie en acceptant la diversité des cœurs des croyants.

Pour consulter le texte originel en anglais, veuillez visiter ce lien.