La Place Des Parents En Islam

Le Coran nous enjoint d’adorer Dieu, l’Unique sans rien Lui associer et d’être bon envers les parents. Ainsi, après notre croyance en Dieu et notre adoration pour Lui, vient le respect de nos parents. C’est ce qu’on appelle la piété filiale. Nous devons donc obéir, écouter et aimer nos parents. Ce n’est pas une option! C’est plutôt l’une des plus grandes obligations de l’islam en matière morale.

Allah dit:

«Et ton Seigneur a décrété: «N’adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère: si l’un d’eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point: «Fi!» et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses.» (Coran 17 : 23)

Relation Tendue Avec Les Parents

Malheureusement, beaucoup de gens ne traitent pas leurs parents comme ils le méritent. Les adolescents se battent sans relâche avec eux, souvent sur des sujets extrêmement triviaux. D’autres jeunes ignorent leurs parents et préfèrent passer du temps avec leurs amis ou en ligne.

En grandissant, nous avons tendance à oublier que nos parents vieillissent et que désormais, ils sont poussés à vivre seuls ou dans des maisons de soins infirmiers pendant que nous fondons notre propre famille.

Non seulement ce mépris est injuste pour nos parents, mais il est également strictement interdit en islam. En fait, Dieu nous a ordonnés de traiter les parents avec le plus grand respect, quelle que soit la situation dans laquelle nous nous trouvons.

Beaucoup de savants de l’islam demandent aux croyants d’obéir à leurs parents même dans les pratiques ou bien les choses les plus douteuses qui frôlent l’interdit, , sauf lorsqu’il s’agit d’un interdit grave, tel que le polythéisme.

En ce cas surtout, vous n’êtes pas obligé d’obéir à vos parents, si cela signifie de renoncer à votre foi. Ainsi, tant que le croyant pratiquant n’est pas empêché par ses parents, il a le devoir moral et divin de leur obéir.

Bien Traiter Vos Parents

Le Prophète (Salla Allah Alayhi Wa Sallam) a dit que le paradis est aux pieds des mères. De plus, il n’a pas précisé qu’il s’agissait des mères croyantes, pratiquantes ou musulmanes.  

Certes, ne pas être reconnaissant envers ses parents, c’est ne pas être reconnaissant envers le Créateur.

L’éthique Envers Les Parents Et Les Proches

Une relation familiale plus éthique, est donc exigée envers les parents, la famille et les proches. Viennent ensuite les coreligionnaires, les concitoyens et toute l’humanité, etc.

Il y a une énorme morale derrière le fait d’être bon envers ceux qui nous entourent même s’ils ne sont pas musulmans.

Le Prophète, lui-même, avait des parents qui n’étaient pas musulmans et il a même demandé à Dieu de lui donner l’autorisation d’aller visiter le tombeau de sa mère. Et Dieu l’a exaucé.

De là, il faut toujours être dans l’humilité et à l’abri de l’arrogance. Il ne faut pas transformer la pratique en orgueil et en ostentation.

Plus le musulman est pratiquant, plus il est humble et plus il est gentil avec les autres comme l’était le Prophète de l’islam qui était très gentil même avec ses pires ennemis.

Une religiosité qui provoque de la haine, de la violence et de l’intolérance, n’est pas véritablement à la base d’une bonne spiritualité. Le premier exercice de la morale et de la pratique religieuse, se mesure donc à l’aune du respect des parents.

Vous Aimerez Également Lire: