Je Suis Fou Amoureux, Aidez-Moi!

Certes, les victimes d’amour et les fou amoureux sont assez nombreux. Pourtant, l’amour est un sentiment beau et noble. Dieu l’a rendu même inné dans le cœur de l’être humain. Une vie sans amour, doit être amère et sans joie. Mais, comment aimer? Et jusqu’à quel degré? Dans cette vidéo, l’imam Rachid Eljay, aborde cette question. Il y discute également les moyens susceptibles d’aider ceux qui sont fou amoureux à se contrôler.

Les Jouissances De La Vie Présente

Aveuglé par l’amour, il arrive qu’on soit prêt à passer toutes les limites autorisées et même religieuses au nom de cette flamme amoureuse. En fait, de telles passions sont même citées dans le Saint Coran:

« On a enjolivé aux gens l’amour des choses qu’ils désirent: femmes, enfants, trésors thésaurisés d’or et d’argent, chevaux marqués, bétail et champs; tout cela est l’objet de jouissance pour la vie présente, alors que c’est près d’Allah qu’il y a bon retour. » (Coran 3 : 14)

1er Moyen : Contrôler Cet Amour

Les fou amoureux ne cessent de penser aux uns les autres, jour et nuit. De plus, ils sont prêts à sacrifier leurs parents, leurs familles, leur vie, etc. Aussi font-ils devancer leurs passions sur leur raison. Pourtant, cela n’apporte que le mal.

Par-là, ils ont donné libre cours à leur âme incitatrice au mal. Par contre, il fallait éduquer cette âme, en déployant maints efforts parfois douloureux et pénibles. Toutefois, le résultat sera satisfaisant.

Cependant, si on se laisse aller à l’âme incitatrice au mal, tout semblera d’abord facile, mais on va finir par goûter des fruits très amers.  Si l’on ne contrôle pas cet amour fou, on risque de ne jamais goûter au repos de l’âme ni à la tranquillité.

Citons, à titre d’exemple, une personne qui voyage et qui est sûre que plus le voyage est difficile et comporte des pénibilités, et plus le repos sera appréciable. Il en est ainsi pour l’âme incitatrice au mal. Plus on la combatte, en fournissant d’efforts et en faisant des sacrifices, plus on appréciera les fruits sucrés du repos de l’âme.

Le Prophète (Sallah Allah Alayhi Wa Sallam) dit : « Le vrai combattant (moudjahid) est celui qui combat son âme pour Allah ». (Ibn Hibbân)

2ème Moyen : Couper Cours A Cette Relation

En fait, il y a des moments où il fallait couper cours, surtout quand cet amour n’a pas de lendemain, n’est pas licite et n’est pas né dans un cadre sain. Il faut essayer d’y couper cours; de peur d’en devenir esclave et de ne plus être capable de le dompter.

3ème Moyen : Faire Des Invocations

L’un des plus grands remèdes, c’est de faire des invocations. Etant donné que l’amour est un sentiment émanant du cœur, le Prophète répétait souvent cette invocation : «O Allah! Toi qui détourne les cœurs, tourne nos cœurs vers Ta religion. » Un jour, `A’icha l’interrogea sur cette invocation si souvent répétée. Et lui de répondre:

« Le cœur des enfants d’Adam est entre deux des doigts du Miséricordieux, comme un seul cœur et Il les tourne à Sa guise. »

C’est Dieu donc qui nous fait aimer et haïr, c’est Lui qui nous rend capable d’avoir le dessus sur nos sentiments et notre âme incitatrice au mal. Sans l’aide d’Allah, on risque de tout perdre. Demande donc à Allah de guérir ton cœur et de te procurer un amour contrôlé.

4ème Moyen : Se Remplir Le Cœur Par L’amour d’Allah

En se remplissant le cœur par l’amour d’Allah, tout autre amour sera freiné, restreint et modéré. On peut donc aimer ses parents, son conjoint, ses amis, tous les humains, etc.; mais, il y aura toujours une limite, une sorte de cadre qui n’est autre que l’amour voué à Allah.

Cependant, pour aimer Allah, il faut d’abord Le connaitre à travers Ses noms, Ses attributs et Ses paroles. Il faut méditer sur tous les bienfaits qu’Il nous a octroyés sans limite. En vérité, Il continue à nous aider et à nous assister, , même en Lui désobéissant.

Tous ses efforts déployés rapprocheront de Dieu, et déconnectent en même temps de l’amour éphémère de ce bas-monde et de toutes les créatures qui existent sur la surface de la terre. Certes, c’est difficile, mais cela en vaut la peine!

Concluons par cette parole de `Alî ibn Abî Tâlib (qu’Allah soit satisfait de lui) :

« Aime sans excès car peut-être ton bien-aimé d’aujourd’hui, deviendra-t-il ton ennemi de demain, et tu le regretteras. Détestes sans excès, car peut-être ton ennemi d’aujourd’hui deviendra-t-il l’ami chaleureux de demain, et tu le regretteras. »

Espérons qu’Allah emplisse note cœur d’un amour sain et raisonnable envers les créatures et d’un amour très fort et sans limite vis-à-vis de Lui.