fbpx


upport AboutIslam in the Best 10 Days of the Year

Des Stratégies Puissantes Pour Développer La Gratitude

Développement Personnel Pour Les Jeunes Musulmans

Au XXIe siècle, nos connaissances sur la santé mentale ont pris des proportions énormes. Progressivement, la stigmatisation liée aux questions de santé mentale, est éradiquée et les gens sont devenus plus en mesure de parler des problèmes liés au bien-être mental.

Cela est probablement dû au fait que, dans l’agitation et l’effervescence constantes de nos jours, davantage de personnes souffrent de stress et d’autres maux qu’il entraine dont l’anxiété et la dépression.

Ads by Muslim Ad Network

A cet égard, l’islam est constamment désigné comme un mode de vie parfaitement applicable à toutes les situations et à toutes les époques. Cependant, de nombreuses personnes, tout en le reconnaissant, ne se tournent pas vers l’islam comme solution aux problèmes psychologiques et aux questions de santé mentale qui les affligent.

Importance de la Gratitude

En Islam et dans la pensée occidentale moderne, la gratitude est reconnue comme l’un des meilleurs moyens de promouvoir le bien-être mental et spirituel.

En lisant le Coran, nous constatons qu’Allah fait régulièrement mention de la gratitude. Ainsi, nous ne pouvons manquer de voir que la gratitude est recommandée par Allah.

« Souvenez-vous de Moi donc, Je me souviendrai de vous. Remerciez- Moi et ne soyez pas ingrats envers Moi. » (Coran 2:152)

« Et lorsque votre Seigneur proclama : ‘Si vous êtes reconnaissants, très certainement J’augmenterai [Mes bienfaits] pour vous. Mais si vous êtes ingrats, Mon châtiment sera terrible’. » (Coran 14:7)

Pour certaines personnes, il est très facile de prendre l’habitude de montrer la gratitude. Nous louons Allah et nous Le remercions, nous sentons que les bonnes choses qui nous arrivent viennent bien de Lui et nous essayons de reconnaître ce fait en privé et en public.

Ads by Muslim Ad Network

Le mot « Alhamdoulillah » (c.-à-d. louange à Allah) sort de nos bouches sans hésiter. Bien qu’être reconnaissant sans y penser, ne nie pas notre gratitude, imaginez encore si nous pouvions porter cette gratitude à un autre niveau.

Et si nous pouvions avoir un tout autre niveau de gratitude et de positivité dans nos vies ?

Il y a une grande différence entre dire « merci » et dire « je vous remercie » avec une profonde affection et appréciation.

De nombreux livres et sites Internet nous offrent des moyens de développer une gratitude positive durable, car, disent-ils, c’est le genre de gratitude qui aide une personne à surmonter le stress et l’anxiété inhérents à la condition humaine.

Il ne faut pas s’étonner que l’Islam propose nombre de ces stratégies. Allah connaît la condition humaine ; après tout, Il l’a créé.

Brendon Burchard est un « entraîneur de haute performance ». Il motive les gens à réussir en affaires et dans la vie. Et surprise, surprise, beaucoup de ses théories et méthodes s’intègrent parfaitement dans les principes de l’Islam.

Elles ont tendance à imiter les commandements d’Allah et les conseils du Prophète Mohammad.

À travers cette série d’articles, examinons de plus près les stratégies suggérées par Burchard dans l’espoir qu’elles nous aideront à cultiver un niveau plus élevé de gratitude plus durable et des niveaux encore plus élevés de positivité.

Arrêter De Se Plaindre

Il est pratiquement impossible de se plaindre et d’être reconnaissant à la fois. Commencez à noter combien de fois vous vous plaignez et ce dont vous vous plaignez.

C’est peut-être de votre mari, de votre femme ou de vos enfants. Peut-être que vous vous plaignez du trafic, de la météo ou du prix des courses faites à l’épicerie.

Déterminez de quoi vous vous plaignez le plus souvent et fixez-vous des objectifs pour vous aider à arrêter. Pleurnicher et se plaindre constamment vous met sur la voie de la négativité.

Vous êtes responsable de la façon dont vous agissez dans chaque situation. Arrêtez de blâmer les autres et soyez reconnaissant.

Si vous êtes coincé dans le trafic, soyez plutôt reconnaissant d’avoir une voiture. Si le prix des provisions est trop élevé, pensez aux personnes qui n’ont pas de nourriture.

Le Prophète Mohammad a dit : « Si l’un de vous souhaite voir les bénédictions qu’Allah vous a accordées, alors laissez-le regarder ceux qui sont moins fortunés que lui et non ceux qui semblent être mieux lotis. » (Rapporté par Moulsim)

Ne vous plaignez pas que vos bénédictions sont trop petites ou limitées. Traitez toutes les bénédictions d’Allah avec respect et gratitude.

Un jour, alors que le Prophète Mohammad était en compagnie de sa femme bien-aimée, `A’îcha, il trouva un morceau de pain par terre. Il le ramassa, l’essuya en disant :

« Traitez les bénédictions d’Allah avec respect ; car si elles partent, elles pourraient ne jamais revenir. » (Rapporté par Ibn ‘Abî Dounia)

Se Plaindre A Votre Créateur

Parfois, une personne est confrontée à des épreuves et des tribulations et estime qu’elle n’a d’autre recours que de se plaindre.

Or, se plaindre à autrui ne présente aucun avantage ; souvent, cela ne fait qu’exacerber la situation et vous entoure de négativité.

Si l’on doit forcément se plaindre, alors à qui mieux le faire qu’à notre Créateur ? Même lorsque les Prophètes étaient confrontés aux épreuves de cette vie, ils ne trouvaient pas de peine à se tourner vers Allah, surtout lorsqu’ils se sentaient dépassés ou sentaient que la vie n’allait pas bien.

Par exemple, le Prophète Noé cria à l’aide et invoqua Allah en disant :

« Il invoqua donc son Seigneur : ‘Moi, je suis vaincu. Fais triompher (Ta cause).En effet, je suis accablé, alors aidez-moi’. »  (Coran 54:10)

Le Prophète Mohammad dit à ses disciples et donc à nous :

« Je connais des mots qui feront qu’Allah enlèvera votre détresse. Ce sont les paroles de supplication utilisées par le Prophète Jonas. » (Rapporté par At-Tirmidhî)

Jonas dit :

« Pas de divinité à part Toi ! Pureté à Toi ! J’ai été vraiment du nombre des injustes. » (Coran 21:87)

C’est l’une des meilleures supplications qu’une personne en détresse puisse faire.

Nous devrions tous connaître l’histoire du chagrin du Prophète Jacob lorsqu’il a perdu non pas un mais deux fils bien-aimés.

Il avait toutes les raisons de se plaindre et de s’apitoyer sur son sort. Il se plaignit et se sentit triste et affligé, mais il se plaignit seulement au seul capable d’alléger sa souffrance, Allah.

Le Prophète Jacob dit :

« Je ne me plains qu’à Allah de mon déchirement et de mon chagrin. Et, je sais de la part d’Allah, ce que vous ne savez pas. ». (Coran 12:86)

Conseil

Ne vous laissez pas piéger dans un cercle de plaintes. Prenez le temps de prendre conscience de la fréquence à laquelle vous vous plaignez. C’est tous les jours, toutes les heures ou tout le temps ?

Exprimez-vous vos plaintes à voix haute ou s’agit-il d’un dialogue interne constant ?

Observez les gens autour de vous. Ont-ils l’air heureux ou reconnaissant ?

Parfois, la façon dont les gens se tiennent debout et utilisent leurs bras et leurs mains, et leurs expressions faciales révèlent leur niveau de gratitude. Que vous dit votre posture sur vous-même?

Écoutez les gens autour de vous et prêtez l’oreille à vous-mêmes. Les mots que vous entendez sont-ils négatifs et pessimistes ?

Si nous suivons les commandements d’Allah et imitons les comportements des prophètes, nous aurons très peu de raisons de nous plaindre.

Prenez soin de vous et essayez de prendre conscience de quand et pourquoi vous vous plaignez puis arrêtez !

Remplacez vos plaintes par des expressions de gratitude ; il y a de nombreux avantages à écrire régulièrement dans un journal de gratitude.

Essayez l’une ou l’autre de ces stratégies pour vous sentir vraiment reconnaissant pour la vie que vous avez.

Pour consuler le texte originel en anglais, veuillez visiter ce lien.

About Aisha Stacey
Aisha Stacey is the mother of three adult children. She embraced Islam in 2002 and spent the next five years in Doha, Qatar studying Islam and working at the Fanar Cultural Centre. In 2006 Aisha returned to university for a second time and completed at Bachelor of Arts and a Graduate Certificate in Writing. Aisha is also a published writer in both internet and print media and in 2009 -10 she was the Queensland editor at a national Australian Islamic newspaper ~ Crescent Times.