Comment Rattraper Des Années De Prières Manquées?

Comment rattraper ses prières? Ce vaste sujet crée parfois la confusion chez certains musulmans. Pour la majorité des écoles juridiques, il faut s’acquitter de toute prière manquée. Mais, si l’on tombe dans le coma pendant plusieurs mois, doit-on rattraper ses prières manquées dès qu’on reprenne connaissance? Si l’on s’endormit, ayant oublié de faire une prière, comment pourrait-on la rattraper? Autant de questions que Pr. Ismaïl Mounir compte élucider dans cette vidéo. Il va également jeter la lumière sur deux grands cas de figure, en ce qui concerne le rattrapage des prières.

Rater Ses Prières Contre Son Gré

Il s’agit des prières non-accomplies pour des causes indépendantes de la volonté, entre autres : le sommeil, l’évanouissement, etc. En ce cas, il faut rattraper ces prières, car le Prophète souligne qu’il faut rattraper toute prière manquée dès qu’on s’en rappelle. Là, en effectuant ce rattrapage, l’ordre des prières est à respecter. Par exemple, en s’endormant sans effectuer la prière de `Ichâ’, on doit la rattraper dès qu’on se réveille. Si l’on se réveille au temps de celle de Fajr, on doit commencer d’abord par le Ichâ’.

Aussi, quand on est saisi d’une grande peur, qu’on se trouve sur le front d’une guerre et que l’on craint la mort à chaque instant, on n’est pas dans la mesure de faire la prière ou on l’oublie. Cela a même arrivé du temps du Prophète, lors de la bataille d’Ohoud. Les musulmans ont dû accomplir la prière en retard.

Quant à la personne qui reste en coma pour plusieurs mois, pour une grande partie des savants dont l’imam Mâlik, elle a à rattraper les prières uniquement manquées pendant une journée. Par exemple, si l’on tombe dans le coma et qu’au bout de la journée, on se réveille, on devra rattraper les prières de cette journée passée. Mais, si le coma dépasse une journée et donc, cinq prières, on n’aura rien à rattraper, d’après l’imam Mâlik ainsi qu’Al-Hassan Al-Bassrî.

Délaisser Ses Prières A Son Gré

Il s’agit là de la personne qui a fait exprès de ne pas accomplir ses prières. Doit-elle les rattraper? Selon les Malékites, les Chaféites et les Hanafites, il faut absolument rattraper toutes les prières manquées. Pour les Hanbalites, elle n’a pas à rattraper ces prières, dans la mesure où ils considèrent que le manquement à la prière fait sortir de l’islam.

Contester Certains Avis Des Ecoles Juridiques!

Ces avis semblent plus ou moins choquants, pourtant, ils existent. Néanmoins, la religion musulmane ne serait réduite à ces quatre écoles uniquement. De plus, les avis des savants et des juristes musulmans, sont de différentes catégories. Il y en a des avis qui reposent sur des argumentations solides, donc on est obligé d’en prendre compte. Alors qu’il y a des avis qui reposent sur un effort intellectuel personnel « ‘Ijtihâd », qui est en fait humain et donc discutable.

Or, Ibn Taymiyya fut l’un des savants ayant contesté l’avis des trois écoles sur cette question. Selon lui, s’il arrive qu’on délaisse certaines prières volontairement, on doit d’abord s’en repentir et retourner à la prière, tout en cherchant à augmenter sa Balance de bonnes actions par les aumônes, les actes de bienfaisance, les prières surérogatoires, etc. Ainsi, on se fera pardonner par Allah.

De même, le célèbre savant andalou Ibn Hazm a contesté l’avis de la majorité des juristes musulmans de l’époque sur la question. Selon lui, on ne peut pas demander à un musulman de faire quelque chose qui n’a pas été instituée par Allah et Son messager. Il affirme que les prières étant instituées dans un intervalle de temps imparti; comme il n’est pas possible d’effectuer une prière dans le temps consacré à une autre ou de s’acquitter des prières en dehors de leurs temps.

Un Cas Très Fréquent..

De plus, on rencontre souvent de nos jours le cas d’un jeune garçon pubère de 15 ans qui fait le Ramadan et se considère comme musulman, sauf qu’il ne prie pas régulièrement. Puis, à l’âge de 30 ans, il va se marier et décide avec sa femme, de s’acquitter désormais assidûment de toutes les prières. Est-ce qu’il est possible de leur imposer le rattrapage des prières manquées pendant les quinze ans écoulés?! Près de 27.000 de prières à rattraper!

La Divergence Est Une Miséricorde

Pourtant, Allah facilite le repentir, recommande de faciliter toute chose aux gens et de ne pas les effaroucher. Tout avis religieux donné doit, cependant, rester en corrélation avec la religion, la finalité de la charia, la question de la repentance, la miséricorde divine et les portes de repentir qu’Allah recommande de laisser grand ouvertes…

Dans certains cas, s’attacher uniquement à l’avis des trois écoles risque de devenir extrêmement destructeur. En fait, la divergence est une miséricorde. Si une personne est capable de rattraper autant des prières manquées, qu’elle le fasse et qu’Allah lui facilite; et certes, ses efforts seront récompensés. Toutefois, il faut également prêter l’oreille aux savants ayant contesté l’avis de ces trois écoles, parmi ceux qui préfèrent laisser la porte ouverte à ceux qui désirent retourner à Allah.

Cependant, il ne s’agit pas du rejet de ces écoles juridiques ou d’un manque de respect à leur égard; il est pourtant tout-à-fait légitime de se baser sur un autre argument solide donné par un savant ou un compagnon, sans que cela ne déclenche la haine entre les uns et les autres. Et Allah est le plus Savant!