C’est La Miséricorde Originelle… Et Non Le Péché Originel!

Le noble Coran annonce de nombreuses bonnes nouvelles par lesquelles Allah (Gloire à Lui) apaise les esprits peinés et troublés et nourrit les cœurs des croyants par l’espoir de la guidance et de la lumière et par Sa miséricorde. Dans un de ces versets, Allah dit:

{– Nous dîmes: « Descendez d’ici, vous tous! Toutes les fois que Je vous enverrai un guide, ceux qui [le] suivront n’auront rien à craindre et ne seront point affligés ».} (Coran 2: 38).

Selon les savants du Tafsîr (exégètes), ce verset montre ce qui arriva à l’homme après avoir dévié de la guidance pour la première fois: il fut expulsé du Paradis; une demeure de bonheur et de confort, vers la terre; une demeure d’errance, de difficultés et d’inconfort.

Cependant, et malgré tout cela, le Créateur Tout-puissant, par Sa miséricorde, ouvre toujours la porte du salut devant ceux qui souhaitent emprunter cette voie.

«Toutes les fois que Je vous enverrai un guide, ceux qui [le] suivront n’auront rien à craindre et ne seront point affligés».

Plus Qu’une Histoire

Selon mon humble perception de ce noble verset, ceci s’applique à une large échelle. Ce n’est pas une simple narration de l’histoire de l’homme dans le Jardin d’Eden à la genèse de la vie et de la création.

Cette histoire a pour but d’ouvrir nos cœurs et de nous apprendre des choses sur notre nature d’être humains, créée pour se soumettre totalement à la volonté du Tout-puissant et obéir à Ses ordres.

Le verset nous avertit également qu’à chaque fois que nous permettons à Satan d’avoir le pouvoir sur nous et de nous dévier de ce chemin, ceci nous amènera inévitablement à subir la colère d’Allah et à être expulsés de Sa miséricorde et de Sa bénédiction tout en chutant vers le fond de l’inconfort et du tourment:

{– Nous dîmes: « Descendez d’ici, vous tous!}

Cependant, la volonté d’Allah n’est jamais de nous faire souffrir, malgré notre entêtement, comme Il le montre dans d’autres versets du Coran:

« Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous…» (Coran 2: 185).

Une Miséricorde Qui Embrasse Toute Chose

Ainsi, Allah nous vient toujours en secours, en diffusant sur nous Sa bénédiction et en nous redirigeant vers la base, vers le fondement de notre existence. Lorsqu’Il nous créa au début et qu’Il nous fit habiter le Paradis, ce fut une miséricorde.

L’existence de l’homme sur terre est basée sur la miséricorde et la bénédiction d’Allah. C’est par cela que l’homme est guidé. Nous ne pouvant être guidés que par la miséricorde d’Allah.

Toutefois, cela signifie-t-il que l’origine de la création de l’homme est entachée de péché?

Pour moi, la réponse est non. Le premier acte de désobéissance de l’homme et l’expulsion du Paradis qui en a résulté ne rendent pas son origine pécheresse. C’est plutôt une déviation de la guidance qui provient de la miséricorde divine accordée à l’homme, avant même sa création.

On peut voir cela dans les Paroles qu’Allah adressa aux Anges lorsqu’Il parla de l’homme comme étant Son « vicaire sur la terre ». Quel honneur!

Par la suite, après avoir créé l’homme, Il le bénit par le savoir, i.e. la compréhension de beaucoup de choses. Ceci éleva le rang de l’homme, et il obtint un autre grand honneur, celui de la prosternation des Anges pour lui comme marque de respect. C’est une autre illustration de la miséricorde divine.

Puis, il fut mis dans les Jardins de l’Eden et obtint beaucoup de bonheur, de confort et de plaisir. Etait-ce une coïncidence ou un hasard?

Non, c’était un signe de miséricorde et de bénédiction d’Allah. Rien sur cette terre n’est le fruit du hasard, car tout a été prédestiné et décidé par Sa volonté suprême. Là, je voudrais souligner que la miséricorde divine va de pair avec cette volonté suprême.

Ce N’est Pas Le Péché Originel

Ce n’est pas une question de péché originel, par lequel on se serait soumis aux ruses de Satan et on se serait rendus encore plus incapables par ses insinuations.

C’est plutôt la miséricorde originelle que l’homme a complètement oubliée, se laissant aller par ce qu’il considère comme son destin, en montrant toujours du doigt le premier péché et la première désobéissance, par ignorance.

L’homme doit toujours se rappeler de la « première miséricorde » par laquelle il commença sa vie dans le Jardin d’Eden; tout était à sa portée. Il avait tous les bienfaits, même avant d’avoir été chargé des actes d’adoration.

Il eut même l’honneur d’avoir un rang supérieur à celui des Anges. Grâce à cela, l’homme pourra toujours se relever après une chute. Il pourra s’accrocher à ce câble divin en se connectant avec son Créateur.

C’est donc l’homme qui s’éloigne de son Seigneur.

Oui, c’est l’homme, par sa naïveté et son ignorance, qui choisit de céder à Satan, malgré un avertissement direct et clair de son Seigneur, en s’assujettissant au contrôle du diable.

Il s’agit donc d’une fuite de la bénédiction, malgré ses appels nombreux et constants à quiconque veut voir le signe.

Saisir La Chance

Vous êtes-vous déjà posé la question, mon cher ami, combien de fois vous avez été béni par cette chance et que vous l’avez ratée?

Ne vous rappelez-vous pas de cette main gracieuse qui vous a miraculeusement sauvé de la tombe de la dette dans laquelle vous vous étiez enterré à cause des transactions usuraires, et contre laquelle vous vous êtes retourné après en voulant la couper?

Vous rappelez-vous souvent d’accorder seulement 5 minutes à remercier le Seigneur, après vous être levé chaque matin, ignorant où était votre âme à travers cette obscurité des rêves longs et effrayants et des cauchemars?

Suivez L’exemple d’Adam

Ainsi, c’est l’homme qui fuit la miséricorde, même si elle l’appelle. Si seulement il le savait. Si nous souhaitons vraiment nous libérer de l’asservissement de la vie et des vicissitudes, nous devons vraiment retourner vers Allah, en nous soumettant à Sa volonté et en suivant Sa guidance.

C’est exactement ce qu’Adam a fait après avoir désobéi. Il retourna vers son Créateur pour Lui demander Sa miséricorde. Ce qui m’interpelle en récitant le Coran, c’est que même l’effort qu’Adam a réalisé pour demander le pardon provient de l’effusion de la miséricorde divine. Ce fut par la guidance d’Allah, comme le dit le Coran:

«Puis Adam reçut de son Seigneur des paroles, et Allah agréa son repentir car c’est Lui certes, le Repentant, le Miséricordieux.» (Coran 2: 37).

Remarquons le niveau de miséricorde dont il est question! Au moment où Adam a pensé au repentir, il se tourna pleinement vers son Seigneur, avec des regrets et des remords. En réponse à cela, la miséricorde divine descendit sur lui, le guidant vers des paroles spécifiques par lesquelles Allah acceptera son repentir. Gloire à Allah! Puis, les Prophètes qui vinrent après Adam suivirent ses pas, et nous devons les prendre pour exemple.

«Voilà ceux qu’Allah a guidés: suis donc leur direction.» (Coran 6: 90)

Vous pouvez lire la version anglaise originale de cet article ici.