fbpx

Ce Qui Vous Est Destiné Trouvera Le Moyen De Vous Rejoindre !

Pour ceux d’entre nous vivant en Occident, le qadar (volonté divine ou destin) est un sujet difficile à aborder. Au monde occidental, on est convaincu de pouvoir façonner notre propre destin. Ainsi, nous nous efforçons d’atteindre nos objectifs, coûte que coûte. En fait, cette attitude a mené vers des avancées et des découvertes étonnantes dont a bénéficié tellement l’humanité.

Mais, en tant que musulmans, devons-nous considérer cette attitude impétueuse ?

Comment devons-nous comprendre le destin qu’Allah nous a octroyé ?

Et comment expliquer le fait que nous ayons le libre arbitre ?

En tant que musulmans, nous savons que tout ce qui nous est écrit nous parviendra infailliblement. Qu’il s’agit de la fortune tout comme de l’inforutne. Mais nous devons également déployer tout effort possible en vue d’atteindre nos objectifs. L’Islam n’interdit pas l’attitude occidentale du « va les chercher », il ne fait que la tempérer par sa sagesse.

Destin Et Libre Arbitre

Blue Angel Farm Multivitamin

Suivant la sagesse de l’Islam, sachons que : “Ce qui nous est destiné, n’irait jamais nous manquer. Ce qui nous a manqué, ne nous aurait non plus atteint.” En l’admettant, nous ne devons jamais pleurer la perte d’une chose. En vérité, celle-ci ne nous a pas été destinée!

Alors, Comment Comprendre Le Libre Arbitre Si Allah A Déjà Tout Ordonné ?

D’abord, sachons qu’Allah est tout à fait conscient. C’est une grave erreur d’essayer nos limitations d’appliquer à Allah, l’Illimité. Nous avons une compréhension linéaire du temps. Nous avançons dans le temps sans voir ce qui va s’ensuivre. Mais le temps, une partie de la création, ne s’applique pas au Créateur – Allah.

Allah a créé l’avenir et comprend intimement ce qu’il contient, tout comme Il a créé notre passé et notre présent. Même si Allah sait et a ordonné ce qui se passera à l’avenir, nous avons toujours le libre arbitre dans le présent. Nous avons la volonté de choisir nos bonnes ou mauvaises intentions et actions, qu’elles atteignent ou non le résultat escompté.

Pour nous, ne pas savoir ce que l’avenir nous réserve, nous motive à agir, à profiter de notre libre arbitre. Si nous savions déjà ce que l’avenir nous réserve, nous n’aurions jamais eu recours à notre libre arbitre pour lutter pour quoi que ce soit. Et notre effort pour faire le bien est ce pour quoi nous sommes récompensés.

Allah nous dit dans le Coran :
« Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions. » (16:97)

INUTILITE DU DEPASSEMENT DES LIMITES

Même en possédant le libre arbitre pour nous otroyer tout le bien à l’avenir, nous ne devons pas dépasser les limites fixées par Allah. Si nous nous efforçons de construire un orphelinat, nous serons récompensés pour notre intention et nos efforts pour accomplir cette action pieuse ; alors que le résultat final incombe à Allah.

Mais si l’on volait de l’argent pour construire cet orphelinat ?!

C’était la volonté d’Allah que l’orphelinat soit construit, avec ou sans vol. Quelle était l’utilité de mélanger les mauvaises intentions et actions aux bonnes ?

Il y a un avantage dans la mentalité occidentale de « faites-le », mais il est sage de laisser de côté le « à tout prix ». C’est là que réside l’attitude islamique. C’est un équilibre de savoir que vous pouvez faire vraiment de votre mieux sans dépasser les limites fixées par Allah ; car le résultat est déjà écrit.

Avec du recul, nous pouvons voir la vérité de « ce qui vous est écrit viendra à vous » dans des parties de nos vies où le contraire s’est produit. Certes, nous avons tous passé par des moments où nous avons tout fait pour obtenir une certaine chose. Pourtant, c’était en vain, peu importe ce que nous avons fait.

L’histoire De La Crevette

Quand je regarde en arrière sur ma vie, je peux trouver de nombreux exemples. Comme la fois où mon mari et moi avons invité une sœur et sa famille à dîner. Le plat que je prévoyais de faire était mon préféré issu de ma culture créole. Il s’agissait en fait de crevettes. J’espérais partager ce délice avec la sœur et sa famille.

Entre autres mes préparatifs pour ce repas que j’avais l’intention de servir, j’ai fait une liste et suis allée au magasin. Arrivée à la caisse pour payer mes articles bien choisis, quelque chose de très étrange s’est produite. Alors que la caissière rangeait tous mes articles, elle n’a pas pu facturer les crevettes.

La caissière a tout fait pour les facturer pour que je puisse les payer… Pourtant, la caisse n’a pas reconnu l’achat. En fait, l’ordinateur a reconnu tous les autres articles mais lorsque la caissière a essayé de facturer les crevettes…

En fin de compte, j’ai dû remettre les crevettes et penser rapidement à autre chose à faire qui n’en nécessitait pas.

Quand j’ai raconté à la sœur ce que j’avais prévu de cuisiner pour sa famille et ce qui s’était passé au magasin, elle m’a informé qu’elle était mortellement allergique aux crevettes. Pourtant, je n’avais aucune idée de son allergie! En repensant à l’étrange événement, ce qui s’est passé avait tout son sens. Je n’ai jamais été censé préparer ce repas pour le lui servir, et elle n’a jamais été censée en subir sa nuisance. C’était la volonté d’Allah et rien n’aurait pu changer cela.

Si Allah le veut, je resterai toujours récompensée pour mon intention et mes efforts en vue de préparer mon repas favori pour la sœur et sa famille. Mais Allah en a voulu autrement. Rien de ce que j’aurais pu faire, n’aurait rien changé à la situation… Même si j’avais dépassé les limites fixées par Allah pour obtenir les crevettes.

Ce qui nous est destiné viendra à nous… Eh bien, ce qui ne nous est pas destiné ne nous approchera jamais. Il n’y a aucune erreur à ce que nous avons manqué ou à ce que nous avons reçu. C’est la volonté d’Allah. Mais c’est à nous de lutter en ayant des bonnes intentions et en obéissant aux limites fixées par Allah.

Il y a de la sagesse à emprunter un chemin entre « fatalisme » et « à tout prix ».

La sagesse de l’Islam se situe dans la voie du juste milieu.

Pour consulter le texte originel en anglais, veuillez visiter ce lien.

About Theresa Corbin
Theresa Corbin is the author of The Islamic, Adult Coloring Book and co-author of The New Muslim’s Field Guide. Corbin is a French-creole American and Muslimah who converted in 2001. She holds a BA in English Lit and is a writer, editor, and graphic artist who focuses on themes of conversion to Islam, Islamophobia, women's issues, and bridging gaps between peoples of different faiths and cultures. She is a regular contributor for AboutIslam.net and Al Jumuah magazine. Her work has also been featured on CNN and Washington Post, among other publications. Visit her blog, islamwich, where she discusses the intersection of culture and religion.