fbpx


Support AboutIslam.. Where Muslim Youthh Find Answers

Baraka – Comment Obtenir Plus De Bénédictions Pendant Le Ramadan?

Nous savons que le Ramadan est un mois empli de Baraka (bénédictions). Pour chaque acte d’adoration obligatoire, nous sommes récompensés soixante-dix fois plus qu’à n’importe quel autre moment de l’année.

Chaque acte cultuel surérogatoire dit « sunna » ou « nafl » a le même poids qu’un acte cultuel obligatoire « fard » accompli en dehors du Ramadan.

C’est l’une des bénédictions qu’Allah nous accorde pendant le mois de Ramadan.

Ads by Muslim Ad Network

Qu’est-Ce Que La Baraka ?

La Baraka est souvent traduite et décrite comme étant une bénédiction divine ou un pouvoir de bénédiction. C’est un concept spirituel inhérent à l’islam. La Baraka fait partie de la réalité spirituelle du musulman et est quelque chose à rechercher, à viser et à aspirer.

Aider son maître religieux, par exemple, apportera la Baraka à l’étudiant qui entreprend de telles activités.

Lors d’un rassemblement religieux, la cuisson de la nourriture apportera la Baraka à la fois au cuisinier ainsi qu’aux invités.

Ads by Muslim Ad Network

La Baraka peut être recherchée partout selon les circonstances, les personnes concernées et le lieu où se déroulent certaines activités.

Elle peut être obtenue grâce à des activités, des personnes, des lieux ou un mélange de tout cela.

Toute la Baraka découle en fin de compte d’Allah. En fait, les activités, les choses ou la nourriture ne servent que d’intermédiaires dans ce processus. Celles-ci ne représentent pas l’objectif ultime Il s’agit plutôt de rechercher l’agrément d’Allah et Sa proximité.

C’est important de se rappeler que bien que la Baraka soit transmise par un certain intermédiaire, elle provient uniquement d’Allah; sinon, elle sera considérée comme une pratique inacceptable du Chîrk (associer des partenaires à Allah).

Comment L’obtenir?

La Baraka peut notamment être obtenue à l’aide des actes pieux. Par exemple, le temps précédant la prière du matin est un moment très spécial et béni.

C’est pourquoi nous devrions essayer de nous lever pour pouvoir obtenir une partie de la Baraka du temps de Tahajjoud. Pendant ce temps de Tahajjoud, Allah rend plus facile de se rapprocher de Lui et de ressentir Sa proximité. Il accepte les invocations pendant cette période et envoie Sa miséricorde tout particulièrement à ceux qui sont éveillés pour L’adorer.

Nous pouvons commencer par cette pratique extrêmement bénéfique maintenant au cours du Ramadan. Etant bien éveillés pour prendre notre repas nocturne de Sahour, nous devrions essayer de prier. Prier au moins deux unités surérogatoires tout en implorant Allah. Nous verrons que cela aura un effet sur notre relation avec Allah.

Le Prophète reçut l’ordre de se lever la nuit pour en passer une partie en prière. Et puisqu’il nous sert d’exemple primordial à suivre et que le suivi de ses traces nous procurera également la Baraka dans nos vies, nous devrions essayer de nous réveiller pour la prière nocturne, fût-ce pour cinq minutes.

Quant à ceux parmi nous qui éprouvent des difficultés extrêmes à se lever, nous devrions mettre le réveil et implorer à Allah Son aide. Avec cet effort, Allah nous placera parmi ceux qui se lèvent pour Le prier pendant ce temps béni du troisième quart de la nuit.

Rester Persévérant

Le Ramadan est un mois plein de Baraka. Si nous voulons commencer ou ajouter quoi que ce soit à notre programme spirituel, nous devons le faire dès maintenant. En fait, avec les bénédictions spéciales du Ramadan, il nous sera plus facile de continuer et d’arriver à l’istiqâma. Il s’agit d’observer continuellement la droiture sur ce que nous avons commencé après la fin du Ramadan.

Par exemple, nous avons toujours voulu lire la sourate Al-Kahf (chapitre 18) à chaque vendredi. Cependant, nous avançons toujours l’excuse d’être préoccupés et de n’avoir pas assez de temps pour lire cette sourate plutôt longue.

Commencez maintenant pendant le Ramadan ! Et implorez Allah de vous accorder l’istiqâma dans la lecture de la sourate Al-Kahf tous les vendredis à partir de maintenant.

La lecture de la sourate Al-Kahf nous protégera de la fîtna du Dajjâl (la tentation de l’Antéchrist). Selon un autre Hadith, quiconque récite la sourate Al-Kahf aura une lumière. Celle-ci émanera de lui de ce vendredi jusqu’au vendredi suivant.

Nous devrions également essayer de mémoriser certaines parties du Coran en ce mois béni du Ramadan. Grâce à la Baraka du Ramadan, nous pourrons garder une partie du livre d’Allah dans notre mémoire.

Bien que tout le Coran soit également important, certains chapitres ont été mentionnés par le Prophète comme ayant un mérite particulier. Citons à titre d’exemple la sourate Yâ-Sîn ou celle d’Al-Moulk.

Le Prophète a dit qu’il souhaitait que ces chapitres soient gardés dans le cœur de chaque croyant. Essayons de faire un effort pour apprendre au moins quelques versets de ces chapitres au cours de ce mois béni de Ramadan.

Suivre La Sunna

Selon les érudits islamiques traditionnels, l’adhésion à la Sunna en imitant les aspects extérieurs du Prophète sert également de moyen pour obtenir la Baraka.

Plus on se conforme à l’aspect extérieur du Prophète entre autres : sa façon de s’habiller, de marcher, de parler, de manger, etc., plus l’on gagne en Baraka et plus on se rapproche d’Allah.

Cependant, cela s’applique également à la Sunna intérieure. Celle-ci comprend la lecture des invocations du Prophète. Elle implique également le respect de son mode de vie, de ses sentiments et de son état d’esprit intérieur décrits dans de nombreux hadiths.

Conclusion

Le mois de Ramadan nous montre qu’une certaine période ou un certain temps contient la Baraka pour le musulman qui en use d’une certaine manière prescrite.

Profiter de ce mois spécial pour recevoir la Baraka comporte l’observance du jeûne obligatoire ainsi que l’accomplissement des actes surérogatoires dits (sunna et nafl). Citons également le fait de faire la charité, d’aider autrui, de se comporter gentiment vis-à-vis des autres et de s’abstenir autant que possible d’actes illégaux et détestés.

Efforçons-nous d’obtenir le plus de Baraka, le plus de bénédictions de ce beau mois de Ramadan, si Allah le veut.

Si vous pouvez tirer des informations utiles de cet article, cela vient d’Allah (l’Exalté). Louange à Lui ! Et s’il y a quoi que ce soit qui ne soit pas clair, faux ou indécemment exprimé, je demande à Allah Son pardon.

Pour consulter le texte originel en anglais, veuillez visiter ce lien.

About Claudia Azizah
Claudia Azizah is originally from Germany and mother of two children and writer. She served as Assistant Professor at the International Islamic University in Malaysia until August 2019. She is co-founder of the Ulu-Ilir-Institute in Indonesia. She regularly writes for the German Islamic newspaper. She is interested in Islamic spirituality, art and Southeast Asia. You can follow her on Twitter and Instagram: #clazahsei