200 Wallah À La Minute – Quand Et Comment Jurer?

200 «Wallah» (Par Allah) à la minute. Il y a peut-être un peu d’exagération, mais c’est pourtant proche de la réalité. Le terme «Wallah» et le fait de jurer par le nom de notre Seigneur, le Sublime, le Puissant et le Majestueux, Allah, est devenu malheureusement chose banale. Dans cette vidéo, Pr. Rachid Eljay cerne ce mal fréquemment répandu au temps actuel.

Tout Le Monde Exagère…

Les gens exagèrent que ce soit les jeunes, les plus âgés, les musulmans et même les non musulmans. De nos jours, ceux-ci répètent «Wallah» très fréquemment sans savoir ce qu’ils disent! C’est devenu une mode, une banalité trop répandue.

Sublimité Du Nom d’Allah

Les gens ont oublié qu’Allah détient les Noms Sublimes et qu’on ne doit L’invoquer qu’à travers Ses plus beaux noms.

Certains savants ont dit que le nom «Allah» concentre tous les noms d’Allah, l’Exalté. D’autres en ont dit que si on invoque notre Seigneur par ce nom divin, Il accepte notre invocation.

Des Serments A Tort Et A Travers

Pourtant, on retrouve désormais ce nom dans des situations quelquefois catastrophiques. Des gens utilisent le nom d’Allah pour faire des serments même dans des conversations malsaines et dans des scènes banales du quotidien. Ils vont même jusqu’à mélanger le nom d’Allah avec des insultes! Qu’en est-il donc la sacralité du nom de notre Seigneur?

Jurer Par Autre Qu’Allah

Tout de même, il ne faut jurer ni par la Mecque ni par le Coran ni par le Prophète. Sinon, vous auriez tombé dans une sorte de «Chîrk», en associant de telles choses à Allah, l’Exalté.

Le Prophète (Sallah Allah Alayhi Wa Sallam) nous a dit: «Que celui qui veut juré, qu’il jure par Allah ou bien qu’il se taise.»

Que Faire Si L’on Répète «Wallah» Par Simple Habitude

Parfois, on le répète sans prêter vraiment attention à ce qu’on dit. On oublie que c’est un serment. Certes, il n’y avait pas d’intérêt de dire «wallah», mais si jamais on le dit, ce n’est pas interdit. On n’est pas pêcheur, mais cela reste déconseillé. Pourquoi? Parce que notre Seigneur dit dans le Saint Coran:

«Ce n’est pas pour les expressions gratuites dans vos serments qu’Allah vous saisit: Il vous saisit pour ce que vos cœurs ont acquis. Et Allah est Pardonneur et Patient.» (Coran 2: 225)

Donc, Allah ne nous vous tient pas responsable des paroles insignifiantes que vous dites lors de vos serments. Autrement dit, Allah ne va pas nous punir. Il ne nous impose pas non plus une expiation ou un repentir quand on dit «wallah» par pure habitude, sans vraiment avoir l’intention de prêter serment ni de mentir, sinon on serait ruiné.

Cas Où L’expiation Est Obligratoire…

Par contre, il y a certains cas où l’on doit faire une expiation pour avoir prêté serment.

1er Cas:

Si quelqu’un dit: «Par Allah, demain je voyagerai avec untel.» Il l’a dit de manière posée et réfléchie, sans avoir l’intention de mentir, et en sachant bien qu’il a prêté serment. Il avait l’intention de voyager, mais si le lendemain, face à un obstacle ou pour une raison quelconque, il décide de ne pas voyager après son serment. Là, il doit faire une expiation «Kafâra», c’est-à-dire, soit il nourrit dix pauvres, soit il habille dix pauvres, soit il jeûne trois jours.

2ème Cas:

Si quelqu’un a dit en étant posé sans vouloir mentir que demain je voyagerai avec untel, tout en ajoutant «inchâ’Allah» (si Allah le veut). S’il rencontre d’obstacle lendemain pour une quelconque raison l’empêchant de voyager, il n’aura pas à faire d’expiation, parce qu’il a avancé comme condition la volonté d’Allah.

3ème Cas:

Si quelqu’un a dit: «Wallah, je voyagerai demain.» Par contre, au moment de prêter serment, il savait qu’il mentait. C’était fait exprès pour tromper quelqu’un d’autre. Là, il n’y a pas d’expiation, c’est un grand et grave péché. La seule chose à faire, en ce cas, c’est de se repentir; parce que ce péché est tellement grand au point qu’il n’a pas d’expiation. Cependant, il doit se repentir auprès d’Allah, regretter ce qu’il a fait, ne plus recommencer, délaisser le péché et demander pardon à Allah.

Dans ce dernier cas, selon certains savants, si la personne a prêté serment en se trompant, en étant persuadé d’avoir dit la vérité, il n’aura pas à faire une expiation. C’est qu’il n’avait pas l’intention de mentir.

Allah dit:

«Seigneur, ne nous châtie pas s’il nous arrive d’oublier ou de commettre une erreur.» (Coran 2:286)

Conclusion:

Revenons au fait d’abuser du nom d’Allah. On ne doit prononcer le nom du Créateur des cieux et de la terre que quand il y a vraiment un intérêt à cela.

De plus, on a le droit de jurer par Allah et Ses attributs. Le Coran, étant l’un des attributs d’Allah, car c’est Sa parole, on peut jurer sur le Coran mais c’est encore beaucoup mieux de s’en abstenir.